AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

La problématique de la stabilisation de l’Est évoquée au Sénat


  14 Septembre      5        Politique (11245),

   

Kinshasa, 14 sept. 2020 (ACP).- La problématique de stabilisation, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la sécurisation de l’Est du pays a été, lundi,  au centre de l’entretien que le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a eu,  au Palais du peuple, avec le gouverneur de l’Ituri, Jean Bamanisa Saidi.

L’entretien  entre dans le cadre de la poursuite du travail entrepris sur le terrain par les gouverneurs de trois provinces de l’Est pour exposer les problèmes de cette partie du pays. « A la veille de la rentrée parlementaire du 15 septembre 2020, il était question  de faire rapport au président du Sénat et de lui montrer des pistes de solution quant à la stabilisation,  la restauration de l’autorité de l’État et  la sécurisation de la partie Est », déclaré Jean Bamanisa Saidi qui a aussi plaidé pour le  renforcement  du programme désarmement, démobilisation et réinsertion gouvernemental (DDR) des membres des groupes armés.

Il a également  souligné que la réinsertion communautaire  qui entre dans le cadre du budget de l’État, devra permettre la stabilisation, à travers la reconstruction des routes de même que le renforcement des structures de l’État.

La partie est du pays doit  faire l’objet d’une attention particulière du gouvernement central en vue de consolider  l’unité nationale, a en outre  dit  Jean Bamanisa Saidi  qui a  stigmatisé l’inégalité au sujet de la rétrocession  aux  provinces et  des traitements des députés provinciaux, alors que le budget  de l’Etat est national.

Le Sénat étant l’émanation des provinces pourrait peser au niveau du parlement pour résoudre cette question et permettre aux gouvernements provinciaux de prendre cette lourde charge de payer les députés provinciaux, les services publics de sécurité.

Le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a toujours insisté dans ses différentes interventions sur l’importance à accorder et la revalorisation de la Caisse nationale de péréquation pour le développement des provinces.

Dans la même catégorie