AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting GNA Minority expresses concern over MMDCEs approval blues AGP Guinée: les nouvelles autorités du pays suppriment tous les barrages, à l’exception de ceux des frontières

La production de pétrole en Angola en baisse de 6% en 2019 (Agence nationale)


  20 Octobre      41        Economie (13407),

   

Luanda, 20/10/2020 -(MAP)- La production de pétrole en Angola dans les 16 concessions pétrolières a enregistré, au cours de l’exercice 2019, une baisse de 6% par rapport à 2018, révèle un rapport de l’Agence nationale du pétrole et du gaz, publié mardi.

La réduction de la production résulte de la baisse naturelle de la production observée dans les blocs 14, 17, 18, 31, souligne le rapport qui relève qu’au cours de la période sous revue, la production de 13 blocs offshore a totalisé 504.827. 622 barils, dont 2.457.123 barils de condensat produits à l’usine ALNG, avec une production journalière moyenne de 1.383.089 barils de pétrole.

La même source relève que ces blocs ont connu une baisse de production d’au moins 20% par rapport à 2018 et que cet impact sur la production totale a été minimisé avec la production du bloc 32 qui est entré en production au 2ème semestre 2018.

La production de pétrole en Angola a chuté en 2018 à son plus bas niveau en dix ans. Mais le pays semble décidé à renverser la vapeur en engageant des réformes pour doper ce secteur vital à son économie.

« On entre dans une nouvelle ère » en Angola, deuxième producteur d’or noir d’Afrique sub-saharienne après le Nigeria, s’est réjoui Guido Brusco, vice-président duº

Dans la même catégorie