Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

La prudence de mise dans les dépenses pour éviter un endettement au conseil régional du Kabadougou


  28 Octobre      27        Société (34677),

   

Odienné, 28 oct 2020 (AIP)- La prudence va être de mise dans l’engagement des dépenses au titre de l’exercice budgétaire 2020 du conseil régional du Kabadougou, a fait comprendre le président Souleymane Koné, soulignant un risque d’endettement lié à la faiblesse du taux de recouvrement des recettes.

Pour une prévision de quelque 1,9 milliard F CFA, le conseil  est autour d’un taux de recouvrement de l’ordre de 41%, au troisième trimestre d’exécution du budget 2020. Au compte des investissements, sur une prévision annuelle de recette de 1,2 milliard F CFA, le montant de 444, 3 millions a été recouvré, pour des dépenses mandatées de 213,8 millions, soit un taux de réalisation de 17, 73%.

Le conseil régional, avec des recettes propres de l’ordre de deux millions, dépend quasi exclusivement des subventions et dotations de l’Etat. « Vous constaterez que nous sommes à des taux excessivement faibles de recette alors que les besoins sont énormes. Il y a des années comme ça où l’Etat a beaucoup de contraintes et il est difficile d’atteindre ne serait-ce que la moitié de recouvrement de nos besoins », a fait observer le président Souleymane Koné.

Il a ainsi indiqué, aux membres du conseil, réuni pour la 3ème session ordinaire de l’année, qu’ « au niveau des dépenses, nous essayons d’aller tout doucement pour ne pas nous retrouver à une dette excessive en fin d’année ».

La 3ème session ordinaire du conseil régional a adopté le budget prévisionnel 2021 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 1,8 milliard, contre 2, 1 milliards en 2020, soit une baisse de 13, 6%, correspondant à la somme de 288, 1 millions. Ce budget est consacré à  60, 85% aux investissements. La baisse, selon les services des finances, est consécutive à la non prise en compte des excédents générés par les projets non mandatés en 2020.

Un point aussi des projets conduits par le conseil, lors de la réunion, a fait état de 35 achevés sur un total de 52. Neuf sont en cours d’exécution quand huit n’ont pas encore démarré.

(AIP)

Dans la même catégorie