APS UNE « FORTE RÉGRESSION » DE LA TORTURE NOTÉE AU SÉNÉGAL, ASSURE L’ONLPL APS QUINZE FILMS BELGES POUR CÉLÉBRER LES ‘’10 ANS DES MAGRITTE DU CINÉMA’’ À DAKAR APS JOJ 2026 : LE CNOSS ET L’AFD SIGNENT UN ACCORD DE FINANCEMENT APS LE DOCUMENT DE STRATÉGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EXPLIQUÉ PAR L’OFNAC APS PRÉVENTION DE LA TORTURE : DES AGENTS D’EXÉCUTION DES LOIS EN FORMATION À THIÈS APS LE GUIDE RELIGIEUX CHEIKH ABDOULAYE WILANE INHUMÉ À KAFFRINE ANP Le Directeur Général réélu de l’ASECNA reçu par le Président Issoufou Mahamadou AIP Côte d’Ivoire-AIP / L’ANP invite les journalistes à la vigilance dans les écrits en cette période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les journalistes scientifiques ivoiriens se forment à la sensibilisation sur le coronavirus GNA Ghana commemorates World Patients Safety Day

La rareté du bois, facteur de prolifération des exploitants clandestins


  15 Septembre      8        Agriculture (1483),

   

Daloa, 18 sept 2020 (AIP-2020)- Le directeur régional des Eaux et Forêts du Haut Sassandra, Séka Assi Akafou, dénonce la prolifération des exploitants clandestins, qui, à son avis, est liée à la rareté du bois, qui ne permet pas aux scieries locales de fournir la quantité et la qualité de bois nécessaire pour le marché local.

Selon M. Akafou, dans un entretien à l’AIP, le volume de bois transformé en 2018 était de 69 352 m3, en 2019 la production de bois a été de 48 142m3 et pour l’année 2020 en cours, 14740 m3 ont été produits par les usiniers du bois. Les industries locales selon les textes doivent, selon lui, libérer 20% de leur production sur le marché local, mais elles en fournissent à peine 10%.

La population qui est en nette croissance, a des besoins de plus en plus croissants. Les clandestins ayant saisi cette insuffisance se sont investis pour combler les besoins du marché local d’où l’expansion du phénomène des clandestins dans les forêts du Haut Sassandra, a relevé le directeur régional des Eaux et Forêts.

Ces clandestins exploitent les périmètres industriels sans payer d’impôts, fustige-t-il.

Les agents des Eaux et forêts ont produit 16 procès-verbaux en 2018 relativement à des saisies de bois, 19 saisies en 2019 et 5 saisies en 2020 pour la région du Haut Sassandra. Ces saisies se sont effectuées par voie de dénonciation.

La direction régionale des Eaux et Forêts compte 16 postes forestiers et huit cantonnements.

Dans la même catégorie