MAP « Ce que nous vivons », un ouvrage collectif de réflexion autour du Covid-19 MAP Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara MAP Sahara: la Jordanie réitère son soutien à l’initiative d’autonomie dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc MAP La famille de la Résistance à Guelmim condamne les manœuvres des ennemies de l’intégrité territoriale MAP Dakhla-Oued Eddahab: Plus de 13.000 bénéficiaires de l’initiative royale  »un million de cartables » MAP Des donateurs au chevet du Sahel central : 1,7 milliard USD mobilisé MAP Le Canada s’engage à accroître sa participation au développement du Sahel MAP L’ONU appelle à une action immédiate pour inverser la situation dans la région centrale du Sahel MAP Mysk Marrakech lance la commercialisation de son nouveau projet de luxe MAP Sahel central : l’accès humanitaire est compromis par l’insécurité (PAM)

La RDC appelle au renforcement des engagements pris pour la pacification de l’Est du pays


  7 Octobre      14        Société (23966),

   

Kinshasa, 07 Octobre 2020 (ACP).- La ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzenza, a appelé au renforcement des engagements pris par les Etats pour assurer la pacification de l’Est de la RDC en particulier et de la région des Grands-Lacs en général.

« Il existe certes des mécanismes et des engagements, à la fois au niveau bilatéral qu’à celui multilatéral. Cependant, il faut les réactiver et les renforcer pour une meilleure coopération au bénéfice de la pacification et du développement de nos pays respectifs et de la Région », a soutenu la cheffe de la diplomatie congolaise.

Marie Tumba Nzenza, qui fait ce plaidoyer, en marge de l’ouverture des travaux mini-sommet des Chefs d’Etat de l’Ouganda, du Rwanda, l’Angola et de la RDC qui s’ouvre ce mercredi à Goma, a fait savoir que cette rencontre vise le raffermissement des relations de bon voisinage, la conjugaison des efforts des pays concernés pour le renforcement de la coopération au bénéfice de la pacification de l’Est de la République Démocratique du Congo et de la région, le développement des échanges commerciaux ainsi que la réalisation des projets d’intérêt commun.

Elle a souligné que ces assises de Goma vont aussi permettre aux Chefs d’Etat d’évaluer la situation générale en lien avec les défis de la stabilité dans la région des Grands-Lacs, d’examiner la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et de renforcer la coopération pour l’éradication des forces négatives opérant dans la région, d’explorer et d’exploiter des opportunités transfrontalières au bénéfice du développement des pays concernés et de la région.

Elles vont également permettre aux Chefs d’Etat, d’envisager une stratégie commune de lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus (Covid-19) et de passer en revue d’autres questions d’intérêt commun, a encore dit Marie Tumba Nzenza, soulignant que ce mini-sommet s’inscrit dans une nouvelle démarche, à travers l’organisation des réunions des ministres précédés par celles des experts, avant d’ajouter que « ceci traduit la volonté affirmée et la mobilisation de Chefs d’Etat et de gouvernement de la région pour la résolution durable des problèmes qui préoccupent leurs Etats, mais aussi pour assurer le suivi régulier de leur mise en œuvre ».

Pour Marie Tumba Nzenza, le choix de la ville de Goma pour abriter ces assises est symbolique parce que cette ville est révélatrice de la vision affichée par le Chef de l’Etat de la RDC d’éradiquer toutes les situations d’insécurité dans cette région où divers groupes armés, tant nationaux qu’étrangers, sèment la mort et la désolation au sein des populations.

Dans la même catégorie