AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des élèves de M’Bahiakro s’engagent pour l’amélioration de leurs résultats APS VERS L’ÉRECTION D’UN CENTRE DE CARRIÈRES PILOTE À DIAMNIADIO APS L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES DIPLÔMÉS, UN SUJET PRIMORDIAL POUR L’AUF (RECTEUR) APS LE DG DE LA FONCTION PUBLIQUE SALUE LE TRAVAIL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES GNA COVID-19: Five more deaths, active cases now 3,613 MAP Gabon : 89 candidats pour les sénatoriales, prévues les 30 janvier et 6 février APS LE CHAN 2020 REFLÈTE UNE BONNE PRÉPARATION ATHLÉTIQUE DES ÉQUIPES, SELON UN TECHNICIEN APS L’OM DÉDIE UNE SEMAINE À SES SUPPORTEURS EN AFRIQUE APS LE LYCÉE MAME CHEIKH MBAYE DE TAMBACOUNDA RÉNOVÉ ET ÉQUIPÉ PAR LA FONDATION SONATEL APS UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR LA RÉALISATION DE L’ÉTUDE SUR LA STRATÉGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DE LA PLATEFORME PORTUAIRE

La reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, une position « juste et nécessaire » pour la croissance de l’Afrique (Fondation Amérique latine-Afrique)


  24 Décembre      13        Politique (14386),

   

Santiago, 24/12/2020 (MAP) – La reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara et son soutien au plan d’autonomie est une position « juste et nécessaire » pour la croissance de l’Afrique, a indiqué la directrice de la Fondation Amérique Latine – Afrique pour le 21è siècle, Cristina Orellana.

Dans une chronique publiée sur le site d’information eldinamo.cl, Mme Orellana a souligné que « nous voyons que cette reconnaissance augure de développements dans les relations, car en plus de mettre en avant la souveraineté marocaine sur le Sahara, elle apporte un soutien à l’Initiative marocaine d’autonomie comme seule base pour parvenir à une solution juste et durable à cette question ». « Au Chili, nous devons reconnaître toutes les actions qui contribuent à la construction de la paix, du développement et de l’équité pour tous les citoyens du monde », a-t-elle ajouté.

La position américaine est loin d’être fantaisiste ou le résultat d’une décision hâtive, mais au contraire, il s’agit du fruit d’un travail « minutieux et responsable », a noté la directrice de la Fondation Amérique Latine – Afrique, faisant observer que la reconnaissance de la marocanité du Sahara marque un tournant historique dans le différend artificiel autour du Sahara marocain.

En effet, « il y a un avant et un après décision américaine. N’oublions pas qu’elle émane d’une grande puissance qui est membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette reconnaissance de la marocanité du Sahara marque également un tournant dans le traitement futur de la question du Sahara marocain », a relevé Mme Orellana, rappelant que la décision sera consacrée à travers l’ouverture d’un consulat général américain dans la ville de Dakhla, notamment pour promouvoir les investissements dans les provinces du sud du Maroc et en faire une porte ouverte sur l’Afrique.

Par ailleurs, elle a mis en avant la symbolique et les messages affirmés à travers l’adoption par toutes les administrations fédérales américaines d’une nouvelle carte du Maroc consacrant la souveraineté du Royaume sur l’ensemble de son territoire, saluant cette décision historique et toutes les initiatives promues par le Maroc pour améliorer la situation des populations dans les provinces du sud.

Dans la même catégorie