ABP Société / Sa majesté Sounon Sara Doogo, roi de Tourou a tiré sa révérence ABP Institutions / Publication des décisions de pré-campagne pour l’élection présidentielle de 2021 APS LE COUVRE-FEU MAINTENU À DAKAR ET THIÈS APS PROMULGATION DE LA LOI SUR LA GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES OU SANITAIRES GNA Security agencies must be resolute in enforcing COVID-19- Peace Council GNA Kotoko to adopt Southampton’s structural setup GNA Dwarfs/Kotoko league game fixed for Wednesday, January 20 ANP Environ 31,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le Sahel (OCHA) ANP Parlement de la CEDEAO : vers une élection au suffrage universel direct des députés communautaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau club de fitness de Kouto démarre ses activités

La reconnaissance US de la marocanité du Sahara, un moment déterminant dans le processus du conflit factice autour de l’intégrité territoriale (Fondation)


  16 Décembre      15        Politique (14275),

   

Ouarzazate, 15/12/2020 (MAP)- La reconnaissance par les Etats-Unis de la marocanité du Sahara constitue un « moment déterminant et positif dans le processus du conflit factice autour de notre intégrité territoriale », a affirmé la Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable.

« Nous exprimons notre grande estime et notre profonde appréciation pour les efforts consentis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ayant conduit à l’annonce de cette position américaine sans précédent sur la marocanité du Sahara, qui constitue un moment déterminant et positif dans le processus du conflit factice autour de notre intégrité territoriale », a souligné la Fondation dans un communiqué parvenu à la MAP.

Cela, a-t-elle ajouté, intervient suite aux derniers développements qu’a connus la question de l’intégrité territoriale et à la victoire historique réalisée par la diplomatie marocaine sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, illustrée par la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur toutes les régions du Sahara, et la réaffirmation par Washington du soutien à la proposition d’autonomie comme unique option juste et durable pour le conflit autour du Sahara marocain.

Le président de la Fondation et tous ses membres ont aussi présenté « les sentiments et expressions les plus sincères de loyalisme et de fidélité à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et les félicitations les meilleures à notre Commandeur et à tout le peuple marocain pour cette percée diplomatique historique ».

Et la même source de poursuivre que « nous saluons en parallèle la décision du Maroc de reprendre les relations diplomatiques maroco-israéliennes, sans porter aucunement atteinte à l’engagement constant et continu du Royaume à défendre la justesse de la cause palestinienne, et à sa mobilisation constructive en faveur d’une paix durable au Moyen-Orient, qui garantit une solution basée sur deux Etats vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité ».

La Fondation a soutenu que cette décision souveraine « est liée, d’une part, au rôle historique que le Maroc n’a cessé de jouer dans le rapprochement des peuples de la région et le soutien de la sécurité et de la stabilité et, d’autre part, aux liens particuliers unissant la communauté juive d’origine marocaine, y compris ceux se trouvant en Israël, à l’auguste personne de Sa Majesté le Roi ».

Elle a rappelé que ces liens historiques sont encadrés par l’Institution d’Imarat Al Mouminine et par le texte de la Constitution qui stipule que l’affluent juif fait partie des composantes de la culture et de la civilisation marocaines.

« Nous, à la Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable, apprécions et sommes fiers de l’effort de SM le Roi, de Son militantisme, de Sa sagesse, de Sa clairvoyance et de Sa constance pour la défense de l’intégrité territoriale, qui demeure incontestablement la première cause du Maroc, fait l’objet d’un profond consensus et constitue une illustration explicite du patriotisme marocain moderne, à même d’être donc une boussole méritoire de l’intérêt suprême qui guide le pays en tant qu’Etat-nation séculaire », a conclu le communiqué.

Dans la même catégorie