NAN Commission, NGO train youths on peace building NAN Nigerian develops app connecting Africa, Japan NAN Securing Information System, a must for service delivery, says NITDA ACI CONGO : LE ROTARY CLUB INVITE LES JEUNES DE LA RDC ET DU CONGO A DEVENIR DES LEADERS ACI CONGO : SIGNATURE DE TROIS CONVENTIONS DE FINANCEMENT POUR 21 GROUPES DE PRODUCTEURS NAN Nigeria loses 300,000 tonnes of sugar to smugglers annually — Dangote NAN FRSC warns personnel against delay in response to distress calls ANP Modernisation Etat : adoption d’une loi modernisant le système de l’état civil au Niger ANP Niger : un atelier bilan du 4ème recensement général de la population et de l’habitat en prélude au 5ème RGPH en 2021 NAN BNHA approves Ortom’s request to appoint 26 Special Advisers

La rédaction de projets de recherche et de recherche de financement au centre d’une formation de chercheurs du CRE


Abidjan, 04 avr (AIP) – Le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES) a initié, mercredi, une séance de renforcement des capacités de chercheurs du Centre de recherche en Ecologie (CRE) à Abidjan-Treichville, sur la rédaction de projets de recherche et de recherche de financement.

Pendant trois jours, les participants seront instruits sur les questions « de définition d’un projet de recherche, la notion de cycle de projet et de description du projet », « de contexte et position du problème, de formulation des objectifs, des résultats attendus, des hypothèses et de l’état de l’art ».

Ils plancheront également sur « la méthodologie de la recherche, l’analyse des risques, les bénéficiaires, les impacts des résultats, le chronogramme des activités, la stratégie de diffusion des résultats » et aborderont enfin « le cadre logique d’un projet de recherche : arbre à palabres, arbre à objectifs, analyse des parties prenantes et le cadre des résultats ».

Le représentant de la directrice du Centre de recherche écologique, Ballé Pity, a salué la sollicitude du PASRES à l’égard du CRE dans un contexte où « l’anéantissement des outils de recherche après les excellents résultats produits dans la période du miracle économique a fait place à une misère financière des chercheurs ». Au-delà des fondamentaux qu’acquerront les participants, le CRE mettra en place un « forum consensuel d’évaluation de la fiabilité des projets », pour maximiser l’impact de cette formation, a-t-il promis.

« Si la Côte d’Ivoire veut émerger, elle doit nécessairement investir dans la recherche et l’innovation », a prévenu le secrétaire exécutif du PASRES, Dr Sangaré Yaya. En attendant, et face aux difficultés d’accès au financement public, les chercheurs doivent mobiliser des ressources additionnelles auprès des bailleurs de fonds et organismes subventionnaires.

« Cela suppose d’une part, l’aptitude à rédiger et à soumettre aux bailleurs de fonds des propositions de projets de recherche de grande qualité scientifique et d’autre part, une efficacité dans le montage de projets bancables et finançables », a-t-il indiqué.

Cette formation des doctorants, chercheurs et enseignants-chercheurs, s’inscrit dans le cadre général des activités de financement, de suivi et de vulgarisation des résultats de la recherche susceptibles d’avoir un impact bénéfique sur la lutte contre la pauvreté et le développement durable en Côte d’Ivoire, que mène depuis 10 ans le PASRES.

Dirigé par Dr Tahoux Touao Martine, le CRE, organise, coordonne et anime les recherches sur les écosystèmes et les ressources naturelles dans les aires protégées et les sites sacrés.

aaa/tm

Dans la même catégorie