AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 125 étudiants de l’Ecole africaine et malgache de l’architecture et de l’urbanisme reçoivent leurs diplômes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La 6e édition des Journées de l’orientation du bachelier ouverte sous le sceau du numérique et des innovations pédagogiques AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Niger s’inspire de l’expérience ivoirienne en matière de télévision numérique terrestre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le RAIDH renforce les capacités des jeunes sur l’utilité des institutions dans le renforcement de la démocratie ANP Le Gouverneur de Maradi prévient les cadres régionaux sur la consommation du carburant fraudé AIP La dynamique coopérative recommandée pour une meilleure rentabilité des activités avicoles AIP La paroisse saint Jean d’Aboisso inaugure sa grotte mariale AIP Les populations satisfaites des projets réalisés par l’État à Kanawolo AIP Le ministre Bruno Nabagné forge les valeurs du travail chez les enfants de la diaspora AIP Les mathématiques, un atout pour le développement de l’Afrique (Feature)

LA RÉHABILITATION DE LA GALERIE LÉOPOLD-SÉDAR-SENGHOR, « UN VIBRANT HOMMAGE À LA CULTURE SÉNÉGALAISE » (MINISTRE)


  12 Juillet      78        Arts & Cultures (2202), Arts plastiques (52),

   

Dakar, 11 juil (APS) – La réhabilitation de la galerie
Léopold-Sédar-Senghor, située dans le Village des arts de Dakar, est
« un vibrant hommage » rendu à la culture sénégalaise, estime le
ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

En réhabilitant cette galerie du nom du poète et premier président de
la République du Sénégal, « vous rendez un vibrant hommage à la culture
sénégalaise et au rayonnement de l’art contemporain », a dit M. Diop en
s’adressant aux personnes à l’origine de cette initiative, lors de la
cérémonie de réception de la galerie rénovée.

Il a visité l’exposition inaugurale de la galerie réhabilitée, une
exposition à laquelle ont pris part 54 artistes du Village des arts,
ainsi que leurs invités.

Abdoulaye Diop a félicité la Fondation Sonatel d’avoir rénové
l’ouvrage. Il a salué en même temps les « bonnes actions » entreprises
par cette fondation de la société de télécommunications Sonatel en
matière de « responsabilité sociétale ».

« Je ne doute point qu’avec ce nouvel environnement de travail,
convivial, attractif et inspirant, la créativité sénégalaise tant
chantée rayonnera davantage », a dit M. Diop.

« La Sonatel, à travers ce geste, s’est engagée à participer au
développement économique et culturel du Sénégal, car le Village des
arts est un site incontournable dans le circuit touristique et
culturel de Dakar. Il constitue un vecteur de promotion de la
destination Sénégal », a-t-il souligné.

Le directeur général adjoint de la Sonatel, Fabrice André, estime,
pour sa part, que « placer la culture au cœur du développement est un
investissement capital pour l’avenir de nos sociétés et du monde en
général ».

« Le développement n’est pas synonyme de la seule croissance
économique, il est aussi un moyen d’accéder à une existence affective,
intellectuelle et morale. Ce qui fait dire que le développement est
indissociable de la culture », souligne-t-il.

La Sonatel contribue de manière « significative » à la valorisation du
patrimoine national en rendant attractifs les espaces de création,
d’expression et d’exposition artistiques, selon son directeur général
adjoint.

L’artiste plasticien Séa Diallo a exprimé « la gratitude et la
satisfaction » des artistes du Village des arts envers la Fondation
Sonatel. Il a appelé à ‘ »une gestion professionnelle de cette
infrastructure ».

Il a rappelé, en présence de l’ancien ministre de la Culture Abdoulaye
Elimane Kane, que le Village des arts a été inauguré par ce dernier,
le 23 avril 1998, sous la présidence du Premier ministre de l’époque,
Habib Thiam, décédé le 26 juin 2017.

FKS/ESF/BK

Dans la même catégorie