AIP Le kilogramme du cacao acheté à 900 FCFA à Grabo AIP Covid-19 : La DAARA fait don de kits d’hygiène à plusieurs établissements de Tabou MAP Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l’Initiative marocaine d’autonomie MAP Chine-Afrique: Bank Of Africa et CADFund signent une convention de partenariat AIPC Une mission de l’éducation nationale à Tabou pour évaluer les cours diffusés dans les médias en période du Covid-19 AIP Hausse des prix de certains produits : les consommateurs invités à saisir la direction régionale du Commerce du Worodougou AIP Accroissement de la capacité d’accueil des réceptifs hôteliers à Ouangolodougou AIP Polémique autour du choix des candidats RHDP aux législatives à Daloa AIP Législatives 2021 : Des militants RHDP de Gagnoa-commune réclament le maintien du candidat choisi par la base AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 15/01/2021 »

La rentrée de classe reportée à une date ultérieure


  5 Janvier      21        Education (4076),

   

Kinshasa, 05 janvier 2021 (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga Wilima a annoncé, lundi 04 janvier, le report de la rentrée des classes prévue ce mardi 05 janvier 2021, à l’issue d’une réunion avec le comité multisectoriel de lutte contre la COVID-19 à l’INRB dans la commune de Gombe à Kinshasa, en présence du vice-ministre de l’EPST, Didier Budimbu.

Pour le ministre Willy Bakonga, ce report est dû à une hausse sensible des cas de COVID-19 au cours des deux dernières semaines. Ce qui traduit, a-t-il dit, la circulation intense de la maladie.

Il a demandé aux élèves de prendre leur mal en patience en attendant le rapport d’évaluation de l’évolution de la pandémie par l’INRB.

Suivant les orientations des experts de l’INRB, Willy Bakonga dit « ne vouloir prendre aucun risque, sachant que les enfants sont considérés comme vecteurs de cette pandémie ».

Willy Bakonga a rassuré de sa détermination à prendre des mesures convenables devant toute forme d’éventualités pour que rien n’entrave la bonne marche des enseignements, tout en rappelant que le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo place l’éducation en tête de ses priorités quinquennales.

Il a par ailleurs annoncé incessamment un autre rendez-vous entre les deux parties pour une évaluation de la situation dans 3 semaines.

A en croire les experts de l’INRB, « il n’est pas prudent d’envoyer les élèves à l’école alors que la pandémie est à sa phase ascendante avec un taux de contamination de 30%. En très peu de temps, la deuxième vague a déjà dépassé le pic de la première alors qu’elle n’est qu’à ses débuts ».

Ces experts de l’INRB ont appelé les autorités du pays à agir en toute responsabilité pour ne pas exposer les élèves et les enseignants à la COVID-19.

Dans la même catégorie