APS LES COURS EN PRÉSENTIEL SUSPENDUS DANS LES UNIVERSITÉS POUR UNE SEMAINE AIP Législatives 2021: Le candidat RHDP félicite celui du PDCI-RDA à Daoukro AIP Législatives 2021: Le RHDP gagne trois sièges sur quatre à Aboisso et à Tiapoum ANP L’édition 2021 de la Journée Internationale de la Femme célébrée autour du « Leadership féminin dans un contexte de COVID-19 ANP Situation sociopolitique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties prenantes au calme et à la retenue ANP Violences post-électorales au Niger : La coalition « Bazoum 2021 » appelle à la préservation de la quiétude sociale APS LE COVID-19 DOIT AMENER A REPENSER LA PLACE DE LA FEMME, SELON UNE SPÉCIALISTE DU GENRE APS LA GENDARMERIE MET EN GARDE CONTRE LE PILLAGE DE SES CASERNES APS LES IBADOU RAHMANE LANCENT UN APPEL À LA RETENUE APS ALIOUNE BADARA CISSÉ À MACKY SALL : ‘’C’EST VOTRE VOIX QUE LE PEUPLE VEUT ENTENDRE’’

LA REPRESENTATION NATIONALE SOUTIENT LA PERENNISATION DU FONDS FRANÇAIS MUSKOKA AU TOGO


  29 Janvier      22        Santé (9593),

   

Lomé, 29 jan. (ATOP) – La présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan a échangé le jeudi 28 janvier, au siège de la Représentation nationale, avec les agences du système des Nations-Unies et des parlementaires français sur les progrès réalisés par le Togo dans les domaines de la santé maternelle, néonatale et infanto-juvénile avec le soutien du fonds français Muskoka.
C’était en présence de l’ambassadrice de France au Togo, Jocelyne Caballero et du coordonnateur résident du système des Nations Unies au Togo, Damien Mama. La séance de travail a été consacrée essentiellement à la présentation du bilan de la mise en œuvre du fonds français Muskoka au Togo et l’engagement du pays en faveur de l’amélioration de l’accès des populations aux soins de santé de qualité.
En 10 ans, le fonds français Muskoka a contribué à la baisse sensible de la mortalité materno-infantile au Togo. La mise en œuvre de ce fonds catalytique a permis au pays d’améliorer fortement ses indicateurs clés de développement en santé maternelle et infantile. Le pays a également enregistré des résultats probants en matière de l’amélioration de la santé et le bien-être des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescentes.
Selon les données publiées par l’UNFPA, grâce au FFM, entre 2010 et 2020, 152.000 grossesses non désirées, 54.000 avortements provoqués et 400 décès maternels ont pu être évités. Ces résultats encourageants ont été obtenus grâce aux différentes actions menées par les ministères de la Santé, de l’Action sociale, de l’Education avec la mobilisation de l’UNICEF, de l’OMS, de l’UNFPA et de l’ONU Femmes.
Les parlementaires français ont fait un débriefing de leur mission à la présidente de l’Assemblée nationale. Mission qui leur a permis de parcourir les différentes régions du Togo pour toucher du doigt les réalités sur le terrain et échanger avec les acteurs impliqués dans les projets et programmes relatifs à un meilleur accès aux soins de santé. Un bilan très apprécié par la mission.

Dans la même catégorie