FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
APS Repli de 4, 4 % des importations en juin (ANSD) MAP Mali/Présidentielle: aucune « fraude » constatée par les observateurs de l’UE au second tour MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Le mandat des élus régionaux et municipaux nigériens prorogé de six mois MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique GNA George Amoako leads new management team of Kotoko MAp Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) AGP Ali Bongo Ondimba attendu ce mardi en Angola MAP Augmentations prévues à partir de septembre sur les tarifs du transport public au Kenya MAP Soudan du Sud: 23 morts dans de nouveaux affrontements tribaux

La route Nikki-Kalalé, un serpent de mer pour ses usagers 


  26 Septembre      11        Société (42095), Travaux publics (407),

   

Porto-Novo, 26 sept .2016 (ABP) – Long de 47 km, l’axe reliant Nikki-Kalalé devient de plus en plus impraticable aux usagers, ce qui crée presque tous les jours des cas d’accidents.

Circuler sur l’axe Nikki-Kalalé, long de 47 km, relève d’un véritable parcours du combattant. Deux (02) heures d’horloge à moto et près de quatre (04) heures en véhicule pour rallier en cette période de pluies les deux (02) communes distantes de moins de cinquante kilomètres.

Les camions gros porteurs circulant sur la route sont contraints à l’immobilisme en raison de son impraticabilité obligeant aussi les véhicules légers à stationner.

D’une superficie de 3.586 km2 et une population de 168.884 habitants, selon le dernier recensement, Kalalé, première commune productrice de coton et en élevage de bovins dans le département du Borgou enregistre en moyenne près de 50 camions gros porteurs et plus de 120 voitures/jour sur cet axe situé sur la route inter-Etats N°10.

La dégradation de l’axe met à rude épreuve la vie des usagers. 35 cas d’accidents et près d’une dizaine de camions gros porteurs renversés et pris feu lors de l’évacuation du coton pendant la campagne dernière.

Face à cette situation peu reluisante, les autorités communales par la voix du maire Orou Sé Guéne appellent le gouvernement de la rupture à marquer la différence après les promesses électoralistes et sans suite du régime défunt en rechargeant cet axe périodiquement ou carrément son bitumage pour soulager les peines quotidiennes des usagers de cette voie.

WT/BKM/AE

Dans la même catégorie