GNA Retail campaign serving us well-Asokwa NPP Secretary GNA MoFA reviews extension service curriculum to promote agribusiness GNA Let’s adhere to COVID-19 prescribed protocols to prevent new infections ANG Pecuária/Director Geral de veterinária considera de positiva a campanha de vacinação contra raiva ATOP UN ATELIER DE REFLEXION SUR LE SYSTEME CARCERAL AU TOGO TENU A KARA ATOP PRESENTATION DES INDICATEURS ISSUS DE L’ENQUETE EHCVM AU TOGO : LE PAYS ENREGISTRE UNE BAISSE CONSTANTE DE LA PAUVRETE DEPUIS 2006 SELON L’INSEED-TOGO ATOP LE PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMNISTRATION DU FAG ET UNE DELEGATION DE L’ASSOCIATION DES LAUREATS 228 RECUS A LA PRIMATURE ANG Europa/Coronavírus ficou mais perigoso com mutação e causa temor ANG Justiça/PGR qualifica de “folcrore jurídico”, a suposta queixa do colectivo de advogados de Aristides Gomes contra um magistrado ANG Presidenciais/Costa do Marfim vai a votos sábado sob ameaça de boicote

La sécurisation du foncier rural expliquée aux populations de Soubré


  24 Septembre      11        Economie (10115),

   

Soubré, 24 sept 2020 ( AIP)- Le directeur général de l’agence foncière rurale (AFOR), Bamba Check Daniel, a expliqué aux populations, aux chefs traditionnels et de communautés de Soubré la sécurisation du foncier rural au cours d’une session d’information et de sensibilisation, lundi 21 septembre 2020 à la place de l’indépendance de Soubré.

« L’Etat a compris qu’il n’y a pas de terre sans propriétaires. Donc les droits coutumiers sont reconnus, d’où la création de comité de gestion rural dans les villages », a situé M. Bamba, informant la population que le certificat foncier est accessible à tout le monde.

Le comité villageois peut décider de l’octroi d’un certificat foncier à un allogène qui « a fait 20 ans avec nous, il a fait tous nos funérailles, il a même fait des enfants avec nos filles ».

Aussi, a-t-il invité les chefs de village à réfléchir sur la signature de contrat avec les allogènes, car « on ne doit plus arracher la terre de quelqu’un par la force ».

Présent à cette rencontre le ministre Alain Richard Donwahi a demandé à chacun de mettre tout en œuvre afin que la région de la Nawa puisse vivre dans la paix en réglant à la base les problèmes du foncier rural.

Dans la même catégorie