APS FATICK : LE PRÉSIDENT DE LA CEDA DÉCÈDE D’UN MALAISE LORS DE LA FINALE DE LA CAN APS MONDIAL U19 : UN BILAN POSITIF MALGRÉ LA 15ÈME PLACE DES LIONCEAUX (ENTRAINEUR) APS UEMOA : L’ACTIVITÉ DANS LES BTP S’EST DÉGRADÉE EN AVRIL (PUBLICATION BCEAO) MAP Guelmim: Début de la 9ème édition du Festival de la semaine du dromadaire MAP Côte d’Ivoire : 26,3 M€ alloués à la gratuité des soins MAP Mercato : l’Ivoirien Jean-Michaël Seri prêté à Galatasaray GNA Three billion cedis road infrastructure projects to start nationwide GNA Group to check misuse of drugs in Sabon Zongo formed APS MACKY SALL ANNONCE LE VERSEMENT D’UNE PRIME DE 20 MILLIONS AUX LIONS APS MACKY SALL : « TRAVAILLONS POUR REMPORTER LA CAN DANS 2 ANS »

LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION


  17 Juin      8        Santé (7002),

   

Dakar, 17 juin (APS) – Trente auditeurs provenant de l’Afrique francophone dont 10 sénégalais prennent part à une formation sur la sécurité sanitaire ouverte ce lundi à Dakar à l’initiative du Centre des Hautes études de défense et de sécurité, en partenariat avec le Centre de politique de sécurité de Genève, a appris l’APS.

L’objectif de cette formation de trois jours ‘’est entre autres, de permettre aux participants d’améliorer leur connaissance des menaces mondiales et régionales en matière de sécurité sanitaire et de comprendre comment les évolutions dans d’autres secteurs peuvent avoir une incidence sur la sécurité sanitaire’’, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

’’Cette formation offre également l’opportunité aux participants de renforcer leur capacité à réagir de façon collaborative et efficace aux défis de la sécurité sanitaire, y compris par la préparation aux crises sanitaires et l’évaluation des stratégies de prévention et de détection existantes’’, indique le document parvenu à l’APS.

Cette session est ‘’destinée aux décideurs gouvernementaux évoluant dans le domaine de la sécurité notamment les militaires et les fonctionnaires, le secteur privé et la société civile engagés dans des réponses multipartites aux problèmes de sécurité sanitaire’’.

Les participants à la formation plancheront sur le règlement international sanitaire, les défis émergents à la sécurité sanitaire, la gouvernance de la sécurité sanitaire et la sensibilisation du public et des gouvernements, etc. Dans un discours dont l’APS a obtenu copie, le colonel Mamadou Samb, Directeur des formations du CHEDS, a souligné que ‘’la sécurité sanitaire qui s’entend comme un ensemble de dispositions visant à protéger les populations contre les dangers et risques pour la santé, constitue, pour chacun de nos pays, un enjeu qui dépasse le cadre du territoire national’’.

La sécurité sanitaire ‘’est avant tout une responsabilité des pouvoirs publics qui doivent lui apporter une réponse permanente et continue’’, a-t-il ajouté. L’officier supérieur a noté qu’au ‘’plan global, le processus actuel de mondialisation irréversible et son corollaire, la mobilité plus grande et plus rapide des personnes et des biens, lui confèrent une dimension nouvelle dans la complexité’’. ‘’Au plan local, a-t-il poursuivi, ce sont essentiellement les comportements individuels et collectifs des personnes qui ajoutent régulièrement au défi que constitue la protection des populations contre les risques et menaces liés à la santé’’.

Le communiqué rappelle que CHEDS a été institué pour satisfaire les besoins de l’Etat du Sénégal ‘’en connaissance et expertise sur des questions d’ordre stratégique liées à la sécurité, la politique étrangère, la science, la technologie et les phénomènes économiques et sociaux’’. Le Centre de politique de sécurité de Genève (Suisse) est présenté comme ‘’un centre de formation d’excellence internationale, dédié aux questions de sécurité et dont l’objectif principal est de promouvoir le maintien et la consolidation de la paix, de la sécurité et de la stabilité par la formation, la recherche et le dialogue’’.

Dans la même catégorie