AIB Vacances mouvementées pour Charles Kaboré et ses compatriotes burkinabè à l’étranger AIB Burkina : Après 40 ans d’existence, l’Ecole nationale d’élevage veut davantage diversifier ses filières AIB Burkina : Onze personnes  »décèdent » pendant leur garde à vue (Procureur) GNA Gospel music sensation Yaw Spoky out with single GNA NRCCD to open Model Inclusive School in September GNA e.TV Ghana /Japan Motors open registration for 2019 Corporate Run APS MANSOUR FAYE DÉBALLE UN « PAQUET D’ENGAGEMENTS » SUR DES OUVRAGES À RÉALISER À THIÈS GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints

La SFI et la BRVM s’engagent dans le renforcement de la gouvernance des entreprises cotées


  22 Septembre      52        Economie (24322), Finance (3799), Photos (21279),

   

Abidjan, 22 sept 2017 (AIP) – La Société financière internationale (SFI) et la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) ont organisé, jeudi, un atelier sur le code de bonne gouvernance visant à renforcer la gouvernance des entreprises cotées.

Cet atelier s’inscrivait dans le cadre du Programme de gouvernance d’entreprise de la SFI Afrique de l’Ouest et Maghreb dont l’objectif est d’aider à impulser l’investissement et les financements par le renforcement des pratiques de Gouvernance des entreprises, et en particulier, des entreprises cotées.

Au cours de cette session, les actionnaires, les sociétés cotées et les sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) ainsi que les experts de la SFI ont discuté d’un certain nombre de points notamment la philosophie du code, les objectifs visés et le « mode de gouvernance » du projet.

Les entreprises cotées représentent un peu moins de 20% du produit intérieur brut (PIB) de la région, ce qui constitue un poids économique assez fort, a expliqué l’expert de la SFI, Moez Miaomi.

« Il est importants de les aider à renforcer leurs pratiques de gouvernance parce qu’elles agissent comme modèle d’entrainement comme modèle de référence pour les entreprises qui ne le sont pas. Dès lors qu’elles améliorent leurs pratiques, leur gouvernance, les autre vont suivre aussi », a-t-il signifié.

Pour le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé, la bourse a pour rôle de promouvoir la bonne gouvernance des sociétés cotées de manière à ce que ces sociétés cotées puissent inspirer confiance aux investisseurs. Or, a-t-il indiqué, la gouvernance inclut aujourd’hui, les questions de  responsabilité sociétale et impacte sur l’environnement. D’où la nécessité de mettre en place un code.

« Pour nous, il est important que nous puissions apporter un code de bonne gouvernance pour les sociétés cotées, code qui va faire un certain nombre de recommandations en terme d’adoption de principes et de règles par ces sociétés, de manière à pouvoir les amener à plus de transparence, à plus de responsabilité sociétale et à plus préserver les intérêts de ceux qui leur confient leur épargne », a fait savoir M. Amenounvé.

« C’est pour cela que nous nous associons à la SFI  qui a bien voulu prendre l’initiative de nous accompagner dans l’élaboration de ce code  qui, pour nous, va être un instrument extrêmement important pour l’amélioration de la gouvernance au sein de notre union mais aussi pour le développement de la BRVM », a-t-il ajouté.

Cet atelier sera suivi de la finalisation d’une convention avec la SFI pour définir le cadre de travail. Ensuite des discussions seront engagées avec les parties prenantes sur le mode de gouvernance du projet. La BRVM dispose d’un délai d’une année pour finaliser le code, souligne-t-on.

kkf/fmo

Dans la même catégorie