AGP Gabon: Les DCAF s’imprègnent des nouvelles procédures de gestion du Budget de l’Etat AIP Côte d’Ivoire/ Bruno Koné dédie près de 5 millions de FCFA aux œuvres sociales en faveur de la jeunesse de Kouto MAP L’Afrique, premier bénéficiaire des investissements directs marocains (M. Elalamy) MAP La Tanzanie envisage investir 8,7 millions de dollars dans un projet géothermique dans le sud-ouest du pays MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme

La situation économique de la CEMAC présentée au président gabonais


  10 Mars      45        Economie (22788), Leadership Africain (797),

   

LIBREVILLE, 10 Mars 2018 – (AGP) – Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le Tchadien Abbas Toli Mahamat a présenté au président gabonais, Ali Bongo Ondimba, un compte-rendu de la situation économique des pays de la sous-région sous région regroupés au sein de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (CEMAC) qui traversent une crise économique par la diminution des ressources, consécutive à la baisse du prix du baril du Pétrole.

M. Abbas Toli Mahamat a présenté au chef de l’Etat gabonais, un compte-rendu de la situation économique de la sous-région. La conjoncture, la situation monétaire et financière globale, ainsi que le suivi des programmes mis en place dans nos pays, ont constitué les principaux points abordés par les deux hommes.

Le Gabon, qui a présenté une meilleure copie parmi les pays de la sous-région en termes de croissance en 2017, devrait cette année augmentation du taux de croissance estimé entre 2,7 et 3 % contre 0,8% l’année écoulée.

Les investissements directs dans le secteur minier, la hausse du prix du baril de pétrole et la confiance retrouvée des investisseurs due notamment au règlement de la dette intérieure, devraient soutenir cette croissance, selon les prévisions du gouverneur de la BEAC.

SN/FSS

Dans la même catégorie