GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

La situation sécuritaire Ituri est préoccupante, selon le vice-ministre des Affaires étrangères


  25 Août      36        Politique (11187),

   

Kinshasa, 25 Aout 2020(ACP)- La situation sécuritaire dans la province de l’Ituri, nord-Est de la RDC, est préoccupante dans la mesure où le nombre de groupes armés ne fait qu’augmenter, a déclaré mardi à l’ACP à l’aéroport international de Ndjili, le vice-ministre des Affaires étrangères et des Congolais de l’étranger, Raymond Tchedya Patay, de retour de Bunia, chef-lieu de la  province de l’Ituri.

« La situation sécuritaire que nous avons remarquée dans l’Ituri n’est pas tellement bonne, étant
donné qu’il y a une insécurité grandissante, à telle enseigne qu’actuellement, on  dénombre 10 groupes armés contre seulement 3 hier dans  cette province »,
a dit le vice-ministre.

 

A ce jour, les forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) se battent pour imposer la pax mais il y a encore beaucoup à faire, a indiqué le vice-ministre qui a évoqué l’existence d’une équipe d’experts composée d’anciens chefs de guerre envoyés par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, pour  cerner les revendications des groupes armés, en les sensibilisant également à déposer les armes.

 

 « J’ai dû  quitter l’Ituri pas avec une bonne impression sur le plan sécuritaire », a renchéri le vice-ministre Tchedya qui a promis de transmettre cette situation au  gouvernement    pour des solutions idoines, portant notamment sur l’imposition de la paix.
Les Congolais bloqués en Chine regagneront le pays par leurs propres moyens  
Sur un autre registre, M. Tchedya a indiqué que les quelques 200 Congolais  bloqués en Chine pour raison du COVID-19, regagneront le pays par leurs propres moyens, étant donné que les frontières internationales, fermées en raison de  cette pandémie, sont en train de se rouvrir.

 

Selon lui, le gouvernement a rapatrié jusqu’à ce jour, environ 4500 Congolais, soit plus de 90% de personnes qui étaient confinées dans plusieurs pays de l’Amérique, de l’Asie, de l’Europe et de l’Océanie. La RDC ne compte plus que moins de 500 personnes à rapatrier, a-t-il  renchéri.

 

Le vice-ministre des Affaires étrangères avait effectué le weekend dernier le déplacement de l’Ituri pour apporter un réconfort moral et transmettre les condoléances du gouvernement à la famille biologique et politique du président de la Fédération des entreprises du Congo(FEC)-Ituri décédé.

Dans la même catégorie