MAP Affaire des soldats ivoiriens détenus au Mali: la mission de la CEDEAO rencontre le président de la transition APS UCAD : LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE REPORTÉE AU 10 OCTOBRE APS UN HOMMAGE DE KIM JONG-UN À SADIO MANÉ ? NON, IL S’AGIT D’UNE VIDÉO DÉTOURNÉE ANP Restructuration de la commission de la CEDEAO : Les députés communautaires édifiés sur les prérogatives du parlement de la communauté dans ce contexte ANP Des progrès enregistrés dans la réalisation des cibles annuelles des livrables ‘’, rapport de suivi semestriel de l’action gouvernementale ANP Vers la refonte du régime des retraites des fonctionnaires au Niger ANP Echange à Niamey entre le président Mohamed Bazoum et la vice- administratrice chargée des Politiques et Programmes à l’USAID GNA Government ready to diversify tourism programmes to boost earnings-Minister GNA National Muslim Conference to pool resources to develop communities GNA Ghana needs 11bn cedis to fight terrorist attacks – Kan Dapaah

La société civile salue les efforts de l’État dans la mise en œuvre de la CDE


  20 Novembre      42        Politique (20834),

   

Abidjan, 20 nov 2020 (AIP)- Le forum des organisations non gouvernementales et associations d’aide à l’enfance en difficulté a salué, jeudi 19 novembre 2020, à Abidjan-Plateau, les efforts de l’État dans la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant  (CDE) en vue d’assurer un mieux être à tous les enfants vivant en Côte d’Ivoire sans distinction aucune.

« La Côte d’Ivoire a ratifié la CDE, un ensemble de droits indépendants, inaliénables et exigibles, depuis le 4 février 1991 et à l’instar de tous les pays l’ayant ratifié, accordé de façon générale, un intérêt considérable à la question de la protection et de la promotion des droits de l’enfant », a indiqué le président de la coalition des organisations et associations  des enfants de Côte d’Ivoire, Albert Kissignan Touré, au nom du Forum des ONG et associations d’aide à l’enfance en difficulté.

D’ailleurs, le comité des droits de l’enfant, par la voix du jeune Albert  Touré, recommande  au gouvernement ivoirien  de sensibiliser les parents et le grand public aux effets néfastes des sévices  corporels sur le bien-être et le développement harmonieux des enfants.

Née en 1989, la Convention des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant dont l’objectif est d’attirer l’attention de tous sur les nombreuses injustices perpétrées contre les enfants dans le monde, comprend 54 articles, trois protocoles additionnels et 24 observations générales, a-t-on appris.

(AIP)

Dans la même catégorie