AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal GNA Driver’s mate jailed for defilement

La société MAUD-Congo lance l’exploitation de l’or dans la Sangha


  20 Août      44        Economie (24303), Entreprises (1270),

   

Brazaville, 20 Août 2016 (ACI) – La société chinoise MAUD-Congo a procédé récemment au démarrage officiel, en présence des autorités départementales de la Sangha, de l’exploitation de l’or dans le village Elogo, à quelques kilomètres de Souanké au nord du pays, a-t-on appris de source bien informée.

Cette exploitation semi-industrielle assurée par la société chinoise ayant obtenu un permis d’exploitation et dont les estimations de production n’ont pas été révélées, va se réaliser sur un terrain de 200 hectares. Le Congo a signé un partenariat avec la société chinoise MAUD, représentée au Congo par M. Roger Moukengue.

L’ouvrage lancé à Elogo consistera d’abord à faire des fouilles, à l’aide des engins mécaniques spécialisés. L’objectif est d’extraire uniquement de l’or, selon les termes du contrat confié à MAUD-Congo par le gouvernement congolais. Dans un premier temps, l’exploitation se fera sur 15 hectares.

Ensuite la société affirme avancer progressivement selon ses moyens financiers. L’activité se déroulera avec un sous-traitant chinois qui dispose du matériel technique, puisque MAUD-Congo n’a que le sous-sol riche d’or. Les autorités locales du de Souanké, notamment les chefs des villages ont demandé à que les populations locales exploitent gracieusement les résidus de fouilles chinoises.
C’est de l’exploitation artisanale, très caractéristique dans cette zone.

La plupart de l’or extrait au Congo, précisément dans les départements du Kouilou, du Niari, de la Sangha, de la Cuvette et de la Cuvette ouest est l’objet d’exploitation artisanale des paysans. Le Congo n’est pas encore un producteur de l’or, à comparer avec ses voisins la RDC et la RCA dont l’économie se repose solidement sur l’exploitation de cette matière.

Le Congo dispose de fortes potentialités. Avec une exploitation industrielle importante, le pays peut se révéler un grand producteur dans l’avenir, au moment où l’Etat opte pour la diversification de l’économie.

Dans la même catégorie