GNA Osei-Owusu tasks policymakers to promote good governance APS ENQUÊTE BBC : LA CHAMBRE AFRICAINE DE L’ÉNERGIE POINTE ’’UN MANQUE DE COMPRÉHENSION DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE’’ APS LE DG DE LA SONACOS PROMET DE REDRESSER L’UNITÉ DE LOUGA APS VERS L’EXÉCUTION D’UN PROJET DE RENFORCEMENT DES ÉCOSYSTÈMES DU FERLO AGP Le dynamisme du Gabon relevé à la 27ème Assemblée Régionale Afrique de l’APF AGP Gabon : Un agent de la sécurité pénitentiaire interpellé avec ses complices pour trafic d’ivoire LINA CDC Plans Grand Campaign Assembly For June 22 – Official LINA “You’ll Have New Market In 31 Days,” Pres. Weah Tells Old Road Residents LINA Pres. Weah Urges Increased Trade, Commerce Collaboration In Africa APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL)

La stratégie africaine du Maroc se distingue par sa « soutenabilité » et sa « viabilité » (US News and World Report)


Rabat- Le Maroc a démontré sa capacité à mettre en place une stratégie africaine qui se démarque par sa « soutenabilité et sa viabilité », écrit, jeudi, le journal américain à grand tirage « US News and World Report ».

« Force est de constater que certains pays africains ont, en effet, été en mesure de mettre en œuvre des politiques soutenables et viables pour le continent africain. L’un de ces pays est le Maroc, un allié de longue date des Etats-Unis », souligne l’auteur de cette contribution, Ahmed Charai, éditeur et membre du Conseil d’administration de plusieurs think tanks US.

Le Maroc, estime la publication américaine, est par conséquent en mesure de contribuer « à la concrétisation des objectifs de stabilisation du continent », lesquels objectifs s’inscrivent en droite ligne de la stratégie de Washington.

Revenant sur les besoins du continent en matière de développement, « US News and World Report » cite le discours historique que Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait prononcé à Abidjan en février 2014, dans lequel le Souverain souligne que « L’Afrique est un grand continent, par ses forces vives, ses ressources et ses potentialités. Elle doit se prendre en charge, ce n’est plus un Continent colonisé. C’est pourquoi l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique ».

Le Souverain, poursuit la publication US, avait également affirmé, que le continent africain « a moins besoin d’assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Plus qu’une aide humanitaire, c’est de projets de développement humain et social dont notre Continent a le plus besoin ».(MAP)

FF—BI.
HL.

Dans la même catégorie