APS L’AGENDA VERT AU CŒUR DU PARTENARIAT ENTRE DAKAR ET L’UE (AMBASSADRICE) APS MACKY SALL DEMANDE UN RAPPORT NATIONAL SUR LA SITUATION DES MARCHÉS APS NGAPAROU : INAUGURATION D’UNE ZONE ÉCOLOGIQUE COMMUNAUTAIRE ABP « Chacun des béninois peut être riche de son travail et non de l’argent de nous tous » dixit Patrice Talon ABP La ville de Grand-Popo fait sa toilette pour recevoir le chef de l’Etat ABP L’initiative « Bénin commune connect » au cœur d’une séance d’échange à Avrankou ABP Patrice Talon pour une élection présidentielle ouverte à tous ABP L’UNHCR et le CNR appuient le Ceg Vèdoko en matériel anti-Covid AIP Les nouveaux élèves de sixième du Collège Nanan Boa Kouassi III officiellement intégrés AIP Cote d’Ivoire-AIP/12 nouveaux cas de Covid-19 et 10 guéris

LA STRUCTURATION DE L’AGROPOLE CENTRE AU MENU D’UN ATELIER


  16 Novembre      3        Agriculture (1721),

   

Dakar, 16 nov (APS) – La structuration de l’Agropole centre qui regroupe les régions de Kaffrine, Kaolack, Fatick et Diourbel est au coeur d’un atelier intensif de 5 semaines à l’initiative du Bureau opérationnel du suivi du Plan Sénégal émergent (BOS/PSE).

La rencontre a démarré ce lundi en présence du ministre en charge du suivi du PSE, Abdou Karim Fofana, et de son homologue du Développement industriel et des petites et moyennes industries, Moustapha Diop.

Etaient également présents des représentants de partenaires techniques au développement, des associations d’élus locaux et des décideurs des secteurs public et privé concernés par l’Agropole centre.

Selon le ministre du Développement industriel et des petites et moyennes industries, Moustapha Diop, ’’la mise en place de ces agropoles (centre, sud, nord) constitue une réponse urgente pour l’accélération de la politique industrielle du Sénégal’’.

Il a également rappelé que l’Agropole centre devrait également ’’augmenter les superficies cultivables ainsi que les rendements en créant plus de contractualisation entre les petits producteurs locaux et les industriels qui viendront investir dans la zone’’.

Cet atelier de 5 semaines va aussi permettre aux participants de ’’définir le plan d’exécution détaillé du projet d’agropole centre, d’arrêter les modalités de partenariats avec le secteur privé et de procéder à l’évaluation des besoins de financement de cet important projet’’, selon toujours M. Diop.

Ce dernier a par ailleurs annoncé que l’installation d’infrastructures sur les sites devant abriter les modules de l’agropole centre est prévue au mois d’avril 2021.

Moustapha Diop a également annoncé la mise en place prochaine d’une agropole intercommunale dédiée à l’horticulture, au lait et à la viande qui sera implantée dans la zone de Sandiara-Nguéniène.

’’Au-delà de la zone centre, il est prévu la mise en place d’agropoles intégrées et compétitives se concentrant sur les chaînes de valeur aux potentiels de développement élevés dans les différentes zones du pays tels les céréales, les oléagineux, les produits horticoles, entre autres’’, a pour sa part souligné le ministre en charge du suivi du PSE.

Abdou Karim Fofana a notamment insisté sur la nécessité de faire de ’’l’agriculture un moteur de notre développement’’, en perspective ’’d’une mise en valeur des atouts agricoles insuffisamment exploités au Sénégal’’.

’’ C’est un défi de produire. Il en est un autre de transformer afin d’assurer notre indépendance alimentaire’’, a-t-il souligné, déplorant que seuls ’’13% des produits locaux sont transformés au Sénégal’’.

Ce projet d’agropole qui ambitionne de créer quelque 14500 emplois directs, constitue selon M. Fofana, une occasion ’’d’amorcer le cycle de la mutation d’une économie nationale tournée vers l’agro-industrie’’.

Le processus de structuration de l’Agropole centre qui couvre les régions de Kaffrine, Kaolack, Fatick et Diourbel est mis en œuvre avec l’appui de la coopération belge, à travers son agence d’exécution Enabel.

Elle devrait également permettre ’’une domestication de la valeur ajoutée ainsi qu’un élargissement de l’assiette fiscale au Sénégal’’.

Dans la même catégorie