MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

La veuve de Papa Wemba à Abidjan, hommage musical prévu mercredi


  25 Avril      57        Musique (488), Photos (21108), Société (49939),

   

Kinshasa, 25 Avril 2016-(ACP)- Mme Amazone, épouse de la megastar de la musique congolaise Jules Shungu Wembadio, dit Papa Wemba, décédé dimanche dernier à Abidjan, Côte d’Ivoire, a pris un avion lundi matin à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa pour rejoindre le corps de son époux encore dans la capitale ivoirienne. Mme Amazon, visiblement éplorée, est accompagnée de quelques enfants de l’illustre disparu.

La Côte d’Ivoire, par ailleurs, va rendre mercredi un hommage musical au roi de la rumba congolaise Papa Wemba, décédé dimanche à Abidjan, où une délégation de la République démocratique du Congo, est arrivée pour organiser le rapatriement du corps et les obsèques, indique une dépêche de l’AFP parvenu lundi à l’ACP.

Selon la source, une grande veillée artistique pour rendre hommage à l’illustre disparu est prévue dans la nuit de mercredi à jeudi, écrit le commissariat général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) auquel le chanteur participait lorsqu’il est mort en plein spectacle.

La source note Que –Plus de cent artistes chanteurs et musiciens nationaux et internationaux vont se succéder sur la scène de cette veillée de 21 heures à l’aube, ajoute un communiqué du Femua.
Avant cet hommage, les organisateurs devaient établir le programme des obsèques et le rapatriement du corps en RDC.

Une délégation composée de six personnes, dont la veuve du chanteur, Marie Rose dit maman Amazone, et le gouverneur de sa région natale de Sankuru, le Pr Ulungu Lukata Berthold, est arrivée en milieu de journée à Abidjan en provenance de Kinshasa, a déclaré un des organisateurs du Femua.

Une rencontre était prévue en compagnie de l’ambassadeur de RDC, à Abidjan, rentré précipitamment du Mali en vue d’établir un programme définitif, avait auparavant déclaré à l’AFP Salif Traoré, dit A’Salfo, le leader du groupe ivoirien Magic System, promoteur du Femua.

L’information de la mort du musicien était à la Une de tous les quotidiens ivoiriens de lundi.
Le dernier roi de la rumba se retire de la scène, écrit le journal indépendant Tribune. Papa Wemba a rangé le micro, hier, selon le quotidien L’Expression. Le journal gouvernemental Fraternité Matin qui a consacré trois pages à l’artiste, barre sa Une, Décès de Papa Wemba/ L’icône de la musique tombe micro en main.

Papa Wemba, 66 ans, légende de la musique congolaise, est décédé après un malaise survenu sur scène à Abidjan, dans le quartier populaire d’Anoumabo qui a vu naître Magic System, groupe star de la musique ivoirienne. Le chanteur avait connu ces dernières années quelques ennuis de santé, selon des sources proches des organisateurs du festival.

Les hommages se sont multipliés pour saluer un des chanteurs africains les plus populaires d’Afrique et le prince de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes), mouvement dont il a été l’un des initiateurs au Zaïre dans les années 70 et qui se caractérise par les plus grandes audaces vestimentaires.

Souvenir avec Papa Wemba dans un duo de +Ami Oh+ de Manu Dibango. Il avait une voix d’ange, a twitté en anglais la chanteuse béninoise Angélique Kidjo. A Paris, le ministère français des Affaires étrangères lui a aussi rendu hommage lundi.

Papa Wemba aura marqué l’histoire de la culture congolaise en réinventant la rumba devenue, grâce à lui, un phénomène artistique et musical universel. Avec la création de la Société des ambianceurs et des personnes élégantes, il a également constitué un phénomène social majeur, a estimé le Quai d’Orsay.

Désolation et consternation à Inongo sur la mort de « papa wemba »

L’annonce par les médias de la mort de l’artiste musicien congolais de renommée internationale, Jules Shungu wembadio alias Papa Wemba, survenue le week – end à Abidjan en pleine production, a provoqué la désolation et la consternation parmi la population de la ville d’Inongo, chef lieu de la province du Mai Ndombe.

Cette nouvelle de la perte de l’icône de la « RUMBA » moderne a été ressentie avec beaucoup de douleurs particulièrement dans le milieu des fans de la musique où on envisage un deuil populaire en mémoire de l’illustre disparu, celui qui s’est fait connaitre à partir des années 1978 comme le grand chef coutumier du village Molokai au quartier Matonge à Kinshasa.

Pendant que plusieurs pensent à lui dans la révolution qu’il a apporté dans la musique Congolaise notamment par son style particulier et sa voix rhétorique, d’autres se souviennent de lui en tant que maitre de la religion « Kitendi » c.-à-d un maitre de l’habillement et de la mode.

L’attention de la population est dirigée vers le programme du gouvernement pour les obsèques de cette vedette de la musique congolaise pendant que les chaînes communautaires locales ont consacrées leurs émissions à la diffusion des chansons de papa Wemba et son orchestre Viva La Musica. ACP/Kayu/Ndom

Dans la même catégorie