ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale MAP Attaque contre une église dans le nord du Burkina Faso: trois morts ACP RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre AIP Côte d’Ivoire/ Célébration éclatée des festivités socio-culturelles dans les maternelles de l’IEP de Niakara ACP Entrée en fonction du chef de la maison civile du Président de la République

La visite de Sa Majesté le Roi en Chine « porteuse de synergies considérables en Afrique » (Peter Pham)


  12 Mai      19        Leadership Africain (800), Photos (21006),

   

Propos recueillis par Fouad ARIF

Rabat, 11/05/2016 (MAP)- La visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République Populaire de Chine est « porteuse de synergies considérables en Afrique » entre le Royaume et cette puissance mondiale, deux nations qui se démarquent par leurs forces de projection économique et politique dans le continent africain, a déclaré, mercredi à la MAP, Peter Pham, Directeur de l’Africa Center, relevant de l’influent think tank US, Atlantic Council.

« Il existe clairement des synergies considérables entre le Maroc et la Chine en Afrique. Sans doute des opportunités gagnant-gagnant-gagnant », a souligné cet éminent expert US des questions géostratégiques africaines.

Il a, dans ce contexte, rappelé que « le Maroc est le deuxième plus important investisseur africain dans le continent et le premier du genre en Afrique de l’ouest, alors que la Chine a été durant ces dernières années le plus grand partenaire commercial du continent », en faisant observer qu’il s’agit là d’avantages comparatifs dont disposent Rabat et Pékin en vue de bâtir une coopération tripartite efficiente et pragmatique.

La force de projection du Maroc en Afrique s’exprime aussi par le fait que « pas moins de 10 pc de l’ensemble des transactions financières dans le continent sont à l’actif de compagnies marocaines actives dans cette partie du monde ».

D’un point de vue stratégique, a-t-il poursuivi, la signature de la Déclaration de Partenariat Stratégique par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la République populaire de Chine, SEM. Xi Jinping, dénote « la sagesse et la clairvoyance du leadership de Sa Majesté le Roi, qui s’évertue à diversifier les partenariats avec les Nations influentes du monde ».

La crédibilité dont jouit le Maroc dans le concert des Nations « le qualifie sans aucun doute à ce genre d’alliance stratégique », a conclu l’expert américain.

Rappelons que seuls une trentaine de pays dans le monde ont signé ce genre de partenariat stratégique avec la Chine. Par cet acte, la Chine dit au monde qu’elle sait que le Maroc figure parmi les pays clefs sur lesquels Pékin peut compter pour faire de ce partenariat une initiative durable et mutuellement avantageuse, ce qui met bien en valeur la nature toute particulière de ce document.

Par sa portée inédite et multidimensionnelle, le document trace les contours et les perspectives futures de coopération entre les deux pays, exprime la volonté d’inscrire la relation dans un cadre stratégique, définit clairement les principes qui guident ce partenariat basé essentiellement sur l’amitié, la solidarité et la coopération et identifie les axes de coopération futurs (politique, militaire, économique, culturel..).

Dans la même catégorie