AIP Le leader de l’opposition ougandaise rejette les résultats de l’élection présidentielle AIP Une mission de sensibilisation des parties prenantes sur les enjeux du PAPSE à Bouna AIP L’absence de centre culturel à Bouna constitue une difficulté pour les promoteurs de spectacle (Feature) AIP L’ONG Boby offre kits de vêtements aux nouveaux-nés et à l’école coranique de Gagnoa AIP Le gouverneur du District 403 A2 du Lions Club International effectue une visite de travail à Bouaké AIP Rétrospective 2020: Une nette amélioration au niveau du bitumage des voies dans la région du Tonkpi AIP Un bâtiment du groupe scolaire Libreville de Man décoiffé par le vent AIP Le préfet sortant de Kouto fait ses adieux à ses administrés AIP De nouvelles infrastructures annoncées à Sikensi (Conseil régional) AIP Législatives 2021: La candidature d’Assié Kouassi Marcel (RHDP) exigée par la jeunesse des cantons de Bouaké

La ZLECA permettra de répondre aux besoins des consommateurs africains (Président angolais)


  8 Décembre      22        Economie (10811),

   

Luanda, 08/12/2020 -(MAP)- La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui sera mise en place dès le premier janvier prochain, permettra d’intégrer les entreprises dans des marchés plus compétitifs, plus efficaces et mieux préparés à répondre aux besoins des consommateurs africains, a affirmé le Président João Lourenço.

La ZLECA offrira de grandes opportunités pour les micros, petites et moyennes entreprises angolaises, a déclaré Lourenço dont les propos ont été rapportés mardi par des médias angolais.

Pour sa part, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Victor Fernandes, a considéré l’adhésion de l’Angola à la zone de libre-échange du continent africain comme une opportunité pour la classe entrepreneuriale du pays, notant que la zone de libre-échange contribuera à améliorer la qualité des produits et des services.

« Nous allons avoir une offre croissante en termes de qualité des produits et des services, car non seulement l’Angola fournira ces produits, mais d’autres pays le feront également », a déclaré Fernandes.

Sur les 54 États africains, 30 ont déjà ratifié le traité de la ZLECA. Dans une première phase, il conduira à l’élimination des droits de douane sur 90% des produits.

L’objectif de l’Union africaine est de créer une vaste zone de libre-échange, avec un marché estimé à 2,5 trillions de dollars.

Dans la même catégorie