AIP Le Conseil régional remet des ambulances médicalisées à trois villages de l’Indénié-Djuablin AIP Des stratégies pour améliorer la gestion des impôts et les recettes fiscales à San-Pedro AIP Vers l’organisation d’un tournoi de Basket-ball dans l’Iffou et le Moronou AIP Le budget primitif 2021 du Conseil régional du Gontougo adopté AIP 158 enseignants du primaire formés aux nouvelles methodes pédagogiques en mathématiques AIP Le nouveau président de la JCI Aboisso place son mandat 2021 sous le signe de la redynamisation des acquis AIP Un parti proche de GPS annonce son retour au RHDP (Déclaration) AIP Une opération de don de sang organisée par la mission islamique Ahmaddyya à Nassian GNA COVID-19: Hospitals running out of test kits in Accra GNA Ada community in Ashaiman forms association for development

Labé : la représentante adjointe de l’Unicef dans la commune de convergence de Sannoun.


  17 Décembre      15        Société (27347),

   

Labé, 17 déc. (AGP)-Une forte délégation de l’Unicef a effectué une tournée en début de semaine, dans la région administrative, pour assister à la déclaration des autorités locales de certaines communes de convergences sur l’abandon de l’excision et le mariage précoce et procéder à l’inauguration de certaines infrastructures de base.

La mission conduite par la représentante adjointe de l’institution accompagnée par les cadres du gouvernorat a été reçue par les autorités locales et les populations de Sannoun.

Le maire de la commune de convergence a rassuré dans sa déclaration que des progrès significatifs ont été enregistrés depuis 2018 grâce à l’unicef et le gouvernement guinéen.

«  L’UNICEF nous a soutenu dans le domaine des enfants, l’éducation, la santé, la jeunesse et l’environnement depuis 2018. Tous les progrès que nous avons enregistrés, c’est grâce à l’Unicef. Au nom des populations de Sannoun nous vous remercions de votre engagement auprès des communautés de notre localité », a rassuré l’élu de la localité au micro de notre correspondant régional.

La déclaration collective de l’abandon de l’excision et des mariages précoces dans la juridiction a été présentée avec l’approbation de l‘ensemble des populations. Leur porte-parole a rassuré que des actes suivront cette déclaration.

«  Cette déclaration a été adoptée le 08 décembre 2020 à l’unanimité des 14 villages de CRD de Sannoun convaincus que l’excision et les mariages d’enfants exposent à des dangers sanitaires. Par conséquent, leur abandon sauve des vies et construit la société. Conscients du taux de prévalence de l’excision qui est de 46, 1% et du taux élevé des mariages d’enfants 49, 6%. Convaincus que ce sont des pratiques qui violent l’intégrité des humains. De par cette déclaration, nous sommes engagés et déterminés à minimiser aucun effort à lutter contre ces pratiques néfastes », a déclaré le porte-parole des populations de Sannoun.

A son tour, la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée a remercié les populations de sannoun. Dame Christine Maré Kagoré les a appelées à plus de mobilisation autour de cette lutte.

« Mes sincères remerciements aux autorités et populations de Sannoun pour leur engagement en faveur des interventions soutenues par nos organisations au profit des enfants. La cérémonie de déclaration d’abandon de l’excision et des mariages d’enfants qui nous réunit ici est le couronnement d’un processus depuis 2018 en vue d’accentuer notre accompagnement pour rehausser les éducateurs sociaux. La commune de Sannoun vient de franchir une étape importante dans le processus d’abandon de ces pratiques. Ce barrage mécanique installé par l’unicef vient appuyer l’accès à l’eau et l’assainissement pour un environnement saint pour la santé des enfants et de leurs familles », a annoncé la représentante adjointe de l’unicef en Guinée.

La cérémonie a pris fin par des chants et des prières à l’endroit de l’Unicef.

Dans la même catégorie