APS UNE « FORTE RÉGRESSION » DE LA TORTURE NOTÉE AU SÉNÉGAL, ASSURE L’ONLPL APS QUINZE FILMS BELGES POUR CÉLÉBRER LES ‘’10 ANS DES MAGRITTE DU CINÉMA’’ À DAKAR APS JOJ 2026 : LE CNOSS ET L’AFD SIGNENT UN ACCORD DE FINANCEMENT APS LE DOCUMENT DE STRATÉGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EXPLIQUÉ PAR L’OFNAC APS PRÉVENTION DE LA TORTURE : DES AGENTS D’EXÉCUTION DES LOIS EN FORMATION À THIÈS APS LE GUIDE RELIGIEUX CHEIKH ABDOULAYE WILANE INHUMÉ À KAFFRINE ANP Le Directeur Général réélu de l’ASECNA reçu par le Président Issoufou Mahamadou AIP Côte d’Ivoire-AIP / L’ANP invite les journalistes à la vigilance dans les écrits en cette période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les journalistes scientifiques ivoiriens se forment à la sensibilisation sur le coronavirus GNA Ghana commemorates World Patients Safety Day

Labé/santé : La 40éme promotion de l’école de la santé investit dans L’assainissement.


  17 Juillet      5        Santé (7336),

   

Labé, 17 juil. (AGP)-Au terme de trois ans de formation, la quarantième (40 e) promotion de l’école de santé à l’ENI-CFP de Labé a organisé vendredi, 17 juillet 2020, une journée d’assainissement de certains lieux publics de la ville.

Les 449 étudiants de la 40 e promotion se sont repartis en huit groupes de volontaire pour investir les lieux de culte et les structures sanitaires.

Le vice-président de la commission d’organisation a fait état des préparatifs des examens de sortis et de bénédictions auprès des sages de la ville.

« Nous avons ciblé la grande mosquée de Karamoko Alpha Mo Labé, l’église, les six centres de santé qui sont : Fafabhé, Ley-Saré, Bowloko, Daka1 et le centre de santé de Pellel. Nous avons touché les centres de santé parce qu’ils sont les partenaires directs de l’enseignement technique au niveau de la santé. Cette journée, c’est pour préparer nos examens de sortie et de chercher des bénédictions auprès des sages. Nous avons 8 groupes de 55 élèves. Et chaque groupe gère un lieu », a expliqué Abdoulaye Sow, la houe à la main.

La couche féminine a été très représentative lors des activités. Cependant ces jeunes n’ont reçu aucune aide extérieure pour ces travaux d’assainissement

« Nous n’avons pas reçu d’aide. Mais, chacun d’entre nous est venu avec ce qu’il a. Certains avec des dabas, d’autres des coupecoupes et d’autres avec des râteaux. Et en plus, nous avons trouvé sur les lieux d’assainissement des matériaux. C’est la saison pluvieuse donc il y’a beaucoup à labourer et à couper», a ajouté Aminatou Bah, étudiante sortante.

Cette journée sera suivie par un sacrifice nous a-t-on confié.

Dans la même catégorie