INFORPRESS Covid-19: Ministério da Saúde reforça verba orçamental para pagar salários e gratificações dos profissionais INFORPRESS Novo Provedor de Justiça defende criação de novos canais de comunicação com os cidadãos INFORPRESS Coordenador dos Escritórios Comuns das Nações Unidas destaca resiliência do povo cabo-verdiano INFORPRESS Boa Vista: Cláudio Mendonça estabelece como meta colocar a ilha num patamar desejável AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ AIMS et Portia organisent le 18ème Sommet sur le Genre (Communiqué) GNA KAIPTC holds an induction course for ECOWAS states AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO ” APS LE SÉNÉGAL PERD PRÈS DE 4 MILLIARDS FCFA D’ÉCOTAXES PAR AN (OFFICIEL) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)

Labé/santé: L’hôpital régional dans un état d’insalubrité


  3 Novembre      12        Santé (8063),

   

Labé, 03 nov. (AGP)- La région administrative de Labé manque d’infrastructures sanitaires de qualité. La seule,  à dimension régionale qui existe souffre de bon usage.  Les locaux de l’hôpital régional de Labé sont mal entretenus à plusieurs niveaux.  

Ce manquement hygiénique impacte sérieusement la santé des patients et de leurs proches, a constaté,  le correspondant régional de l’AGP.

L’état des moustiquaires, des toilettes et les fenêtres prouve sérieusement le  manque entretien normal des locaux. A la Maternité par exemple, on y trouve des couvertures sales et des moustiquaires  qui ont complètement changé de couleur par le fait des saletés. 

«  Les toilettes ne sont bien entretenues pourtant on paye cher ici. Ma femme qui vient d’accoucher me dit de ne pas faire descendre la moustiquaire parce qu’elle est sale. Ces moustiquaires qui ont même changé de couleur deviennent une source de maladie pour nous. Parmi les dizaines qui sont là, seules deux sont utilisables. Toutes les autres sont devenues rouges ou jaunes tellement qu’elles sont sales », a confié Hassimiou Souaré,  nouveau père de famille. 

De même, au niveau de la pédiatrie où sont alités des enfants, accompagnés de leur mère,  toutes fragiles devant les piqures des moustiques.  Dans ce service, les locaux ont même changé de couleur.

« Les fenêtres de couleur jaune, sont devenues toutes noires.  C’est comme si nous ne sommes pas dans un hôpital régional.  Au niveau des toilettes, hier je n’ai pas pu m’assoir à cause des saletés qui s’y trouvent.  Allez-y voir », a déploré Hawawou Diallo, assise à côté de sa fillette de 5ans alitée depuis trois jours.

Dans la même catégorie