AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation ANP Niger : Le Budget général 2021 de l’Etat s’équilibre en recettes et en dépenses à 2.644,53 milliards AGP Gabon : Une partie du commissariat de Police de Mounana emportée par les flammes APS LA JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA CÉLÉBRÉE AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE

L’ACMU PLANCHE SUR UN SYSTÈME D’IDENTIFICATION ET DE FACTURATION DÉMATÉRIALISÉ


  17 Novembre      6        Société (25511),

   

Somone (Mbour), 17 nov (APS) – L’Agence nationale de la couverture médicale universelle (ACMU) travaille à la mise en place d’un système d’identification et de facturation dématérialisé, a-t-on appris de son directeur général, mardi.

L’objectif est d’assurer un suivi, ’’en temps réel, des prestations’’, a expliqué Docteur Bocar Mamadou Daff, un atelier de partage sur le déploiement du Système d’information de gestion intégré de la couverture maladie universelle (SIGICMU) dans les points de prestations de santé.

La mise en place d’un système d’identification et de facturation dématérialisé est ’’une instruction pressante du président de la République’’, a t-il dit à l’ouverture de cette rencontre à Somone (Mbour, ouest).

’’On ne peut envisager une CMU viable et pérenne sans un bon dispositif d’identification des bénéficiaires et sans un processus de facturation fiable, rapide et transparent’’ a fait valoir Dr Bocar Mamadou Daff, estimant que le SIGICMU est essentiel pour la construction d’un système national et universel de couverture maladie.

A moyen terme, ce système devra être déployé dans 1800 points de prestation et d’ici deux ans, ce nombre devra être porté à 3500, a-t-il annoncé.

Selon lui, le succès de l’opération nécessite une coopération de tous les instants entre les acteurs de l’offre de soins et ceux de la demande de soins.

Dans la même catégorie