GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

LACS : DES JEUNES FILLES DEFAVORISEES A L’ECOLE DU LEADERSHIP FEMININ


  28 Août      6        Société (22806),

   

Aného, 28 août (ATOP) – Une session de formation et de renforcement de capacité sur le leadership féminin à la base, a réuni les 27 et 28 août à  Aného, 50 jeunes filles issues de milieux défavorisés de la préfecture des Lacs.

Cette rencontre, organisée par la Fondation Nana Anè XV en partenariat avec le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro CEMA) s’est à l’auditorium de ladite Fondation. Elle se situe dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Promotion de la scolarisation de la jeune fille en milieux défavorisés dans la préfecture des Lacs ».

 

Ce projet vise à promouvoir la scolarisation des jeunes filles issues de milieux défavorisée de la préfecture. Il s’agit d’amener la population en milieu défavorisé  à prendre conscience de l’importance de la scolarisation de la jeune fille, de  porter une assistance matérielle, financière et médicale en cas de maladie aux bénéficiaires et de les accompagner à devenir des filles leaders.

La session a permis d’outiller les bénéficiaires sur les notions de leadership féminin afin qu’elles puissent devenir des filles ou femmes leaders, actrices de développement de leur communauté. C’était aussi l’occasion d’attirer leur attention sur l’existence des préjugés et stéréotypes sexistes, de les amener à prendre conscience du rôle non négligeable de la femme dans le développement d’une communauté et de les inciter à prendre conscience de leurs lacunes et à travailler pour s’améliorer. Il était également question d’accompagner les jeunes filles à identifier leurs points forts et leviers sur lesquels travailler pour acquérir plus d’assurance et de maitrise de soi et développer leur leadership.

 

La finalité de cette session est de faire d’elles des filles ou femmes épanouies, dévouées, excellentes, réussies et accomplies, capables d’affronter les vicissitudes de la vie. Il s’agit de contribuer à la promotion du développement humain durable dans l’espace socioculturel Guin-Mina  pour l’amélioration des conditions de vie et le bien-être des populations.

Ouvrant les travaux, le secrétaire général de la préfecture des lacs, Toublou Kossi Adrien a exprimé sa gratitude à sa majesté Nana Anè Ohiniko Quam Dessou XV, Roi des Mina, chef traditionnel de la ville d’Aného, promoteur de la Fondation Nana Anè XV, qui ne ménage aucun effort pour la promotion de l’éducation en général et l’excellence en milieu scolaire dans la préfecture en particulier. Il a salué cette initiative qui vient en appui aux efforts du gouvernement et exhorté les participantes à tirer meilleur profit de la formation.

La directrice exécutive de la Fondation Nana Anè XV, Mme Bruce Yannick, situant la session dans le contexte du programme, a signifié que l’un des facteurs essentiels du développement d’une société est l’instruction de la jeune fille. Elle a souligné que la scolarisation de la jeune fille est l’un des grands enjeux du millénaire et que l’avenir du monde passe par la femme. « Pour compléter les différentes actions que la Fondation Nana Anè XV mène en faveur de l’éducation, nous avons décidé d’accorder une attention particulière aux filles pour pouvoir leur sortir d’une certaine précarité, de leur donner plus de chance en vue s’affirmer, d’être le relai et le devenir de leur famille » a-t-elle indiqué.

La Fondation Nana Anè XV s’investit depuis 2012 dans les domaines prioritaires. Il s’agit, entre autres, de l’éducation,  la santé, la culture et le développement économique au bénéfice de la jeunesse et des couches vulnérables.

Dans la même catégorie