LINA NAYMOTE Takes Reconciliation Confab To Bong, Margibi MAP Addis-Abeba: La MGPAP récompensée par l’Association Internationale de la Sécurité Sociale pour sa politique de proximité et la bonne gouvernance MAP Amnesty dénonce des « expulsions massives illégales » de Subsahariens en Algérie LINA Man, 48, Detained For Allegedly Raping Foster Daughter LINA Police Begin Search For Murder Suspect In Bong LINA Foreign Ministry Bids Farewell To Late Career Diplomat Bruce MAP Messahel est une « honte » pour la la diplomatie algérienne (militants) MAP Le Maroc prend part au Caire aux travaux du congrès de la Fédération Internationale des Femmes d’Affaires et Professionnelles MAP Le Niger, la RCA et le Tchad enregistrent le taux le plus élevé de prévalence des mariages des enfants dans le monde LINA Brumskine Alleges ‘Constitutional Breaches’ In October 10 Polls

L’adaptation au changement climatique, « un enjeu majeur » pour les communautés vulnérables (expert)


  20 Mars      9        Environnement/Eaux/Forêts (2570),

   

Dakar, 20 mars (APS) – L’adaptation des communautés vulnérables aux conséquences du changement climatique est « un enjeu majeur » et une piste d’expression de la solidarité internationale pour l’action climatique, a indiqué, lundi, à Mbour, le directeur d’Enda Energie, Sécou Sarr.

Cette perspective est conforme aux orientations de l’Accord de Paris sur le climat et des Objectifs de développement durable (ODD), a-t-il indiqué.

M. Sarr présidait le démarrage des travaux du premier forum africain sur l’apprentissage en matière d’adaptation aux changements climatiques, prévue pour se poursuivre jusqu’à vendredi, sur les défis et les opportunités de la mise en œuvre de l’adaptation sur le terrain.

Au menu de cette rencontre, d’autres thématiques relatives au financement du climat et aux efforts visant à mettre en œuvre les plans d’action nationaux et le transfert de technologies.

« A l’échelle internationale, depuis près de vingt ans, la problématique des changements climatiques et l’urgence d’en faire face, poussent la communauté internationale à travailler sur les questions d’adaptation », a indiqué le responsable d’Enda Energie, ONG membre d’Enda Tiers-monde.

Sécou Sarr a par ailleurs évoqué l’accompagnement des communautés vulnérables pour leur permettre de « faire face aux effets néfastes de ces changements climatiques, en matière de développement d’outils et de méthodes pour accompagner les politiques à intégrer la problématique des changements climatiques dans les politiques de développement économique et social ».

Ce forum panafricain « vise essentiellement à échanger sur les plus grandes initiatives d’adaptation en Afrique et à apprendre les uns des autres, à analyser les enjeux de l’adaptation sur le continent et à trouver des moyens de développer une expertise à long terme pour faire face aux problèmes climatiques qui touchent particulièrement les plus vulnérables en Afrique », a indiqué M. Sarr.

Selon le directeur d’Enda Energie, « il faut explorer comment cette menace climatique peut être transformée en niches d’opportunités de développement, en vue de renforcer la résilience des communautés et des peuples concernés.

« Il existe plusieurs innovations en matière d’adaptation, tant du point de vue des approches d’adaptation à base communautaire qu’à base écosystémique, des outils et méthodes, des formes de partenariats gagnant-gagnant, des mécanismes de financement, bref, un ensemble d’évidences éprouvées susceptibles de servir de base d’apprentissage, notamment à l’échelle communautaire », a indiqué Sécou Sarr.

De ce point de vue, a poursuivi M. Sarr, ce forum constitue « un espace supplémentaire d’apprentissage sur l’adaptation » pour les acteurs, l’expérience montrant que la mise en œuvre d’options d’adaptation réussies relève plus du niveau local.

D’où selon lui la pertinence de créer des espaces d’apprentissage et de co-construction avec les collectivités à travers de nouveaux types de partenaires entre les organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers ainsi que les décideurs locaux.

Ce forum regroupant des participants venus de toutes les régions d’Afrique, sans compter des délégués d’Europe et d’ailleurs, devrait notamment permettre d’asseoir « un pool africain d’experts pour promouvoir le partage de connaissances sur l’adaptation et le renforcement des capacités ».

De cette manière, il contribuerait selon M. Sarr, à créer « un environnement favorable en vue d’une meilleure coordination dans l’apprentissage continu et le partage collaboratif des connaissances pour l’adaptation », en vue de « traduire les connaissances en actions et en politiques ».

Dans la même catégorie


[sam id="2" name="pub pight 1" codes="true"]