APS SIX DÉCISIONS RENDUES PAR LE NOUVEAU BUREAU DU CORED EN UN MOIS APS CMU : VERS UNE CAMPAGNE DE COLLECTE DE COTISATIONS DANS LE MONDE RURAL MAP Aïd Al-Mawlid Al-Nabawi : SM le Roi adresse félicite les Chefs d’État des pays islamiques APS PRÈS DE 3,5 MILLIARDS CFA DE L’UE POUR UNE GESTION INTÉGRÉE DES ZONES CÔTIÈRES APS CARICATURES DU PROPHÈTE : THIERNO MADANI TALL APPELLE À UN RETOUR AUX VALEURS DE PAIX GNA GOC President confident in Boxers and Weightlifters at Olympic Games ANP Migrations : L’UE appuie la protection des migrants les plus vulnérables en Afrique de l’Ouest ANP Matchs amicaux de la FIFA : le Niger affrontera le Mali et le Maroc à Niamey GNA Government expects growth to rebound to 5.7 per cent in 2021 ANP Niger : les Etats-Unis mobilisent 330 millions F CFA au profit des victimes des inondations à Maradi

L’ADMINISTRATION FISCALE RÉINSERÉE DANS LA CHAINE DE COLLECTE DES RECETTES FORESTIÈRES


  15 Octobre      20        Economie (10098),

   

Brazzaville, 15 Octobre (ACI) – Les participants à l’atelier de restitution des conclusions sur la mise en œuvre des recommandations du rapport de l’audit fiscal du secteur forestier, organisé du 14 au 15 octobre à Brazzaville, ont procédé à la réinsertion de l’administration fiscale dans la chaîne de collecte de recettes forestières.

«Depuis que notre système fonctionne, l’administration fiscale a été comme mise à l’écart, parce que ne disposant pas de techniciens du domaine forestier», a dit le directeur des études et de la prévision à la Direction générale des impôts et des domaines (Dgid), M. Frédéric Ngolélé, à l’issue des travaux dudit atelier.

Cet atelier, a-t-il indiqué, a consisté en la mise en place d’un comité technique qui regroupe les différentes administrations impliquées dans cette chaîne, afin de clarifier le rôle de chaque administration dans la mobilisation des recettes forestières.

A cette occasion, il a rappelé que ces travaux sont partis d’une étude menée et achevée en avril 2019. Cette étude, a-t-il poursuivi, avait porté sur l’audit fiscal du secteur forestier. A ce sujet, il a précisé que les recettes forestières sont collectées par trois administrations, à savoir l’économie forestière, l’administration fiscale et le trésor public.

Par ailleurs, il a notifié que cet atelier est le tout premier d’une série de cinq ateliers, de certaines études et de formations. «On a prévu ces ateliers pour préparer l’administration fiscale à prendre la main en matière de connaissance des essences forestières, la compréhension et de valorisation des essences et pour asseoir la liquidation des impôts», a ajouté M. Ngolélé.

Pour sa part, l’expert-comptable fiscaliste, M. Noel Kouadio, qui a réalisé l’étude sur l’audit fiscal du secteur forestier au Congo, a fait savoir qu’au cours de ces travaux, cette étude a été présentée aux membres de l’équipe technique, avant de leur parler de toutes les formations et études nécessaires pour compléter les résultats déjà obtenus.

M. Kouadio a confirmé l’organisation d’autres ateliers devant permettre à toutes les parties prenantes de la gestion des tasses forestières de se mettre au niveau requis et de basculer cette gestion à la Dgid.

Dans la même catégorie