ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

L’Afrique du Sud déterminée à attirer davantage d’investisseurs africains (président)


  16 Novembre      3        Economie (10447),

   

Johannesburg, 16/11/2020 -(MAP)- L’Afrique du Sud compte drainer davantage d’investissements africains afin de créer des entreprises en prévision du lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), a déclaré lundi le Président Cyril Ramaphosa.

«L’Afrique du Sud développe ses propres investissements et ses marchés pour les biens et services locaux ailleurs sur le continent, malgré les revers de l’actuelle pandémie de Covid-19», a déclaré le président sud-africain dans sa note hebdomadaire.

Relevant que plus d’un quart des exportations sud-africaines sont actuellement destinées à d’autres pays africains, il a indiqué s’attendre à ce que cela augmente, car «la ZLECA établit un marché continental de quelque 1,3 milliard de personnes et un PIB combiné d’environ 2,3 billions de dollars».

Pour attirer plus de capitaux étrangers, Ramaphosa estime que «le gouvernement devrait travailler avec les entreprises et toute la société pour s’assurer que les graines des investissements locaux et internationaux atterrissent sur un sol fertile».

Le pays vient de mettre en place en octobre dernier un conseil national de relance économique pour assurer la mise en œuvre du Plan de reconstruction et de relance économique annoncé par le Président.

Le conseil, approuvé par le gouvernement sud-africain, sera présidé par le chef d’Etat et comprendra le vice-président et les ministres en charges des affaires économiques, a révélé l’exécutif.

Dans la même catégorie