AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: une bonne atmosphère au démarrage de la campagne électorale à Alépé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Législatives 2021: Michel Gbagbo veut porter la voix des jeunes de Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le village de Dihintédouo reçoit son tout premier infirmier AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les membres des CVSCS des régions de Gbêkê et du Hambol formés AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de déploiement de la SOTRA à Bouaké effectif à la prochaine rentrée scolaire AIP Côte d’Ivoire-AIP : Covid-19/ Le gouvernement vise la vaccination de près de 70% de la population AGP Guinée/natation: 33 nageurs garçons et filles au Championnat mensuel de Natation AGP Gueckédou/armée : Poursuite de l’enquête après la mort de trois militaires AGP Guinée/éducation : 2ème édition du Prix d’Excellence et du Mérite AGP Guinée/Manque d’enseignants à l’intérieur du pays : Le conseiller juridique du MENA porte la responsabilité à la fonction publique

L’Afrique se dote d’une plateforme de suivi des attaques visant les journalistes avec le soutien de l’UNESCO


  29 Janvier      55        Médias (1636),

   

Paris, 29/01/2021 (MAP) -Une première plateforme numérique en ligne visant à améliorer la protection des journalistes, à lutter contre les menaces et la violence à leur endroit, ainsi qu’à favoriser les mécanismes d’alerte rapide et à renforcer la capacité de réaction en Afrique sera lancée, ce vendredi, par les partenaires des médias africains avec le soutien de l’UNESCO.

Développée par des acteurs africains, la plateforme a reçu l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture par le biais de son Programme multi-donateurs pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes.

« Safetyofjournalistsinafrica.africa » sera en mesure de « fournir une réponse en temps réel sur l’ensemble du continent, afin de mettre fin à l’impunité des attaques visant les journalistes africains – harcèlement, arrestations arbitraires, agressions et assassinats », souligne un communiqué de l’organisation onusienne basée à Paris.

Elle constituera, ajoute l’UNESCO, un mécanisme de coopération qui assurera un suivi des attaques sur le continent et contribuera à la médiatisation de celles-ci ainsi qu’aux actions à envisager pour lutter contre l’impunité.

Le dispositif assurera notamment la surveillance des menaces pesant sur l’intégrité physique ou la sécurité des journalistes et d’autres acteurs des médias, des cas d’impunité, des menaces envers la confidentialité des sources des journalistes ainsi que des restrictions à la liberté de la presse de la part des autorités judiciaires et politiques, relève l’UNESCO.

L’initiative, qui sera lancée notamment par le président de l’UA et la directrice générale de l’UNESCO, s’inspire de la Plateforme pour la protection du journalisme et la sécurité des journalistes du Conseil de l’Europe.

Elle sera alimentée par les actions conjointes des organisations partenaires dont quatre organes de l’UA (le Rapporteur spécial sur la liberté d’expression et l’accès à l’information de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine, le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), l’Architecture africaine de gouvernance (AAG), la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples), des organisations de la société civile, ainsi que des réseaux de médias et des partenaires de développement, en partenariat avec l’UNESCO.

Dans la même catégorie