AGP Guinée- Présidentielle 2020 : 75% de distribution des cartes d’électeurs en 11 jours INFORPRESS Jorge Carlos Fonseca adresse un message faisant allusion à la rentrée scolaire 2020/21 INFORPRESS São Vicente vai ter parque solar de 5 mega watts – concurso lançado até final do ano – ministro INFORPRESS Turismo Cultural: Plano estratégico 2020/2030 traz orientações para desenvolvimento do sector no País – IPC INFORPRESS lha do Sal: Sindicato denuncia situação dos trabalhadores da Cabo Verde Airlines “sem salário meses a fio” GNA World Vision Ghana donates PPE to Ghana Peace Council GNA First Lady courts more voters in Adentan Constituency GNA SNV facilitates establishment of Nutrition Technical Committees in four Assemblies

L’AGPBE TRAVAILLE À LA VALORISATION DU PATRIMOINE BÂTI DE L’ETAT (DG)


  16 Juillet      16        Société (23237),

   

Dakar, 16 juil (APS) – L’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat (AGPBE) s’est engagée dans un travail de valorisation et de développement du parc immobilier national caractérisé par sa vétusté et sa non-maîtrise par les pouvoirs publics, a souligné jeudi Yaya Abdoul Kane, son directeur général.

’’L’Etat ne maîtrise pas son patrimoine. C’est une réalité. Le travail de recensement qui a été fait à Dakar et dans les régions a permis d’identifier 1.500 bâtiments administratifs’’, a-t-il indiqué lors d’une rencontre avec des journalistes.

Il a assuré être convaincu de l’existence d’autres bâtiments méconnus de l’Etat en dépit l’important recensement fait par l’agence qu’il dirige. Selon Kane, 80 % du parc immobilier de l’Etat sont vétustes et ne peuvent pas abriter de structures de l’administration.

Après le constat de vétusté du patrimoine bâti de l’Etat, l’AGPBE travaille à sa valorisation et son développement à travers notamment un partenariat reposant sur le principe du bail emphytéotique afin de rationaliser les charges locatives, a fait savoir Yaya Abdoul Kane.

Il a dans ce cadre évoqué la mise en œuvre d’une initiative reposant sur l’octroi de baux emphytéotiques permettant une cession de certains bâtiments à des tiers qui auront en retour l’obligation de rétrocéder une partie des bâtiments après leur réfection ou reconstruction.

Dans la même catégorie