GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

L’ambassade de l’Inde offre un lot de médicaments à l’hôpital général d’Adzopé


  13 Septembre      39        Coopération (1282), Diplomatie (1105),

   

Adzopé, 13 sept 2021 (AIP) – L’ambassade de l’Inde a offert, samedi 11 septembre 2021, un lot de médicaments de première nécessité d’une valeur d’environ 10 millions de francs CFA à l’hôpital général d’Adzopé.

 

Selon le représentant l’ambassadeur de l’Inde à cette cérémonie, Pieyush Gupta, ce don qui a été fait avec l’appui des firmes pharmaceutiques indiennes présentes en Côte d’Ivoire, fait partie d’une série d’actions que la République d’Inde entend mener à l’endroit de la Côte d’Ivoire à la faveur des festivités du 75 ème anniversaire de l’indépendance de son pays célébré le 15 août.

 

Dans son allocution, Pieyush Gupta s’est réjoui de l’excellence des relations qui existent entre l’Inde et la Côte d’Ivoire et a invité la Côte d’Ivoire à se ravitailler davantage en médicaments en Inde, bien entendu en mettant en avant le coût réduit et l’efficacité de ses produits.

 

Le maire d’Adzopé, Amonkou Akpo Antoine, a dans son discours de bienvenue, remercié l’ambassade de l’Inde pour cette offre, car, selon lui, cela permet d’améliorer la santé de la population.

 

De son côté, le préfet de la région de la Mé, préfet du département d’Adzopé, Andjou Joua, qui a reçu ce don, a, à son tour, remercié l’ambassade de l’Inde et a instruit le corps médical d’en faire bon usage.

 

Avant la remise des médicaments, environ 500 personnes ont bénéficié de consultations gratuites à l’hôpital général d’Adzopé où s’est déroulée la cérémonie.

 

Adzopé est la deuxième ville après Bonoua à bénéficier de ces médicaments. S’en suivront dans les jours à venir les villes de Dabou, Yopougon et Anyama, rappelle-t-on.

 

Dans la même catégorie