ANG Bancada Parlamentar de PAIGC promete mover queixa contra mesa da ANP ATOP SANTE DES MERES ET DES ENFANTS DU TOGO : L’ONG « COURSIER D’HOPITAL INTERNATIONAL » SIGNE UN PARTENARIAT AVEC L’ATBEF ATOP LA PRESIDENTE DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE DU BENIN ET L’AMBASSADEUR DU SENEGAL AU TOGO CHEZ LE PREMIER MINISTRE ATOP EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : UNE CONFERENCE DEBAT MARQUE LA CELEBRATION APS PLAIDOYER DE MAIRES POUR PLUS DE MOYENS DE LUTTE CONTRE LES FEUX DE BROUSSE APS LE SYNTTAS DÉCRÈTE 72 HEURES DE GRÈVE RENOUVELABLES APS COVID-19 : LANCEMENT DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPONSE À L’INFODÉMIE SUR LE CONTINENT APS LE COORDONNATEUR DE L’UVS PRÔNE UNE POLITIQUE GLOBALE D’USAGE DU NUMÉRIQUE AIP L’extinction de la télévision analogique démarre à partir du 1er janvier 2021 AIP Save the children présente son plan opérationnel 2020 sur l’éducation des OEV à Bondoukou

L’ambassadeur du Japon invite l’INPP à poursuivre la formation des jeunes


  5 Novembre      8        Education (3884),

   

Kinshasa, 05 novembre 2020 (ACP)- L’ambassadeur du Japon en RDC, Karube Hiroshi arrivé fin mandat,  a invité  l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) à poursuivre la formation des jeunes afin de faire d’eux des acteurs du développement du pays.

Il l’a dit jeudi, à la cérémonie d’au revoir au siège de la direction provinciale de l’INPP Kinshasa.

«L’INPP occupe une place très importante pour l’avenir des jeunes de la RDC », a affirmé le diplomate japonais qui espère que cet établissement se développera plus avec la coopération japonaise.

Karube Hiroshi a ensuite fait remarquer que la formation professionnelle des jeunes et l’éducation de base sont un  des piliers très importants dans la coopération japonaise.

« Après 4 années passées en RDC, mon mandat se termine et c’est avec tristesse que je quitte ce pays », a ajouté le diplomate qui a rappelé en outre quelques actions réalisées sous son mandat grâce à la coopération japonaise dans la construction et l’équipement des infrastructures de l’INPP dans l’arrière-pays.
Sur ce dernier volet, l’administrateur directeur généra(ADG)l de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe a énuméré quelques actions à l’actif du diplomate japonais, notamment les inaugurations du complexe ultramoderne de l’INPP à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, de l’INPP/Mbuji-Mayi, province de Kasaï oriental, en passant par la construction d’une école primaire dans cette dernière province, à l’aide d’un fonds japonais.

Grâce à l’ambassadeur Karube, l’INPP a renforcé  les capacités de formateurs et obtenu le nouveau projet de construction de l’INPP/Bunia, province de l’Ituri ainsi que
l’équipement des centres de Bukavu et de Goma, capitales provinciales du Sud et du Nord-Kivu.

« Le Japon est resté un partenaire privilégié pour l’INPP », a affirmé M. Tshikuya, évoquant dans ce cadre la contribution de l’institut à la pacification du pays à travers la réinsertion des jeunes combattants qui ont abandonné les armes, après avoir appris des métiers.

De même que les anciens Kuluna, jeunes désœuvrés qui sont  devenus à ce jour des mécaniciens, des maçons, des électriciens, et des plombiers grâce à la formation professionnelle ayant bénéficié d’un appui japonais par  l’entremise de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale).

M. Tshikuya qui était accompagné du directeur général adjoint Claudine Ndusi, a demandé au diplomate fin mandat d’être  l’avocat de l’institut auprès des instances décisionnelles du gouvernement japonais.

Dans la même catégorie