APS LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE L’OIF ENTAME DIMANCHE UNE VISITE DE QUARANTE-HUIT À DAKAR APS COVID-19 : HUIT DÉCÈS ET 250 NOUVEAUX CAS APS UN PLAN DE RELANCE DE L’AVICULTURE SERA PROPOSÉ AU GOUVERNEMENT DANS LES PROCHAINS JOURS APS LA RÉGION DE KAOLACK REÇOIT 290 CARTES D’ÉGALITÉ DES CHANCES APS ARACHIDE : 27.909 TONNES COLLECTÉES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS UN CHERCHEUR RAPPELLE LES PROCÉDURES À L’ORIGINE DES VACCINS CONTRE LA COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Essis Emmanuel prône la paix et le développement à Cosrou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Robert Beugré Mambé désigné candidat du RHDP dans la circonscription de Songon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un annuaire des statistiques pour orienter les actions de développement dans le Kabadougou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Don de 2000 chaises aux responsables des quartiers non viabilisés de Yopougon

L’ambassadeur Liliane Massala présente les opportunités d’affaires du Gabon au CIAN


  10 Décembre      23        Politique (14343),

   

Libreville, 10 Décembre (AGP) – L’Ambassadeur Haut Représentant du Gabon en France, Représentant permanent du Gabon auprès de l’OIF, Liliane Massala, a présenté, le mercredi 9 décembre écoulé, les opportunités d’affaires du Gabon à une délégation du Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN) conduite par son Président, Etienne Giros.

Tout en invitant ces dernières à s’impliquer davantage dans le tissu économique national, l’Ambassadeur du Gabon en France a présenté les opportunités d’affaires qui s’offrent à tous avec notamment la mise en place de la zone spéciale de NKOK, où l’on constate une faible représentativité des entreprises françaises hormis le groupe Rougier Gabon.

Liliane Massala a aussi sollicité de cette confédération un accompagnement dans la mise en œuvre et l’animation du Bureau économique et commercial qui sera mis en place très prochainement à Paris, avec, en perspectives, l’organisation des forums, conférences, rencontres d’affaires, etc.

La diplomate a tenu à rassurer les responsables du groupement d’entreprises françaises sur la nécessité d’amplifier la coopération avec ces acteurs privés importants de développement. Tout en soulignant que la France, étant le premier et partenaire traditionnel du Gabon, a toute sa place dans la politique de la diversification économique prônée par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Les deux parties ont convenu de mutualiser leurs efforts dans la promotion et le rayonnement de la diplomatie économique.

Pour rappel, le CIAN est une association d’entreprises orientées vers l’Afrique et dont 80% de ses membres viennent du secteur privé français. En tant que tel, il se positionne comme le porte-parole de ces entreprises réalisant actuellement un chiffre d’affaires de près de 60 milliards d’euros en Afrique. Fervent défenseur des intérêts français, ces responsables, bien que conscients de la situation économique du Gabon, souhaitent qu’une large communication soit faite sur les dettes de l’Etat vis-à-vis des entreprises françaises.

Dans la même catégorie