APS TOURNÉE NATIONALE D’UN AN DE SHULA NDIAYE, À PARTIR DU 26 OCTOBRE APS DIX-SEPT NOUVELLES CONTAMINATIONS AU COVID-19 LINA Police Drill In Electoral ‘Do’s And Don’ts » As Commander Freeman Discourages Political Participation LINA NEC, UNDP Convene 2- Day Election Coverage Workshop For Over 50 Journalists LINA GSA Broh Dedicates Service To Liberia, Improves Executive Mansion Sanitary Condition LINA World Bank Group Donates Ambulance To Boost Grand Kru County’s Health Sector LINA Climate Change: EPA Calls For Collective, Urgent Efforts To Lessen Threats LINA Pres. Weah Appoints Judge For Nimba County Debt Court MAP La République de Guinée Équatoriale ouvre un consulat général à Dakhla MAP La République de Guinée-Bissau ouvre un consulat général à Dakhla

Lancement à Abidjan d’un projet sur la lutte contre les armes légères en Afrique


  1 Octobre      28        Securité (1660),

   

Abidjan, 1er oct 2020 (AIP)- La Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) a procédé, mercredi 30 octobre 2020 à Abidjan, au lancement officiel du projet « Septembre 2020-Mois d’Amnistie en Afrique (sept AAAM2020) ».

Cette campagne, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative « faire taire les armes de l’Union Africaine (UA), vise à contribuer à la réduction de la détention d’armes par les civils en vue de la réduction de la violence armée au niveau des communautés transfrontalières.

Le lancement a eu lieu en présence des représentants du bureau des Nations Unies pour les affaires de désarmement (UNODA), du Centre régional sur les armes légères et de petit calibre (RECSA), du chargé d’Affaires de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, et du président de la ComNat-ALPC.

Ce projet va couvrir les zones frontalières, particulièrement les départements de Boundiali, Minignan et Tengréla pour une période de trois ans.

Pour le président de la ComNat-ALPC, le Préfet hors grade, Kouadio Yao, cette initiative est la bienvenue car sa mise en œuvre va permettre de renforcer les actions d’interventions sur le terrain parce que  »les armes légères et de petit calibre continuent d’être des vecteurs de violence armée et constituent une grave menace pour la paix, la sécurité et la stabilité ».

Pour le représentant de l’ UNODA, Mkena Berks, cette initiative tient toute son importance car elle doit permettre de réduire la violence armée mais également contrôler et réduire le flux illicite des armes légères.

Malgré les efforts du gouvernement ivoirien à travers la ComNat-ALPC, les armes légères et de petit calibre continuent de circuler. C’est pourquoi le représentant du RECSA, Abdelgadin Baldredin, a lancé un appel à tous afin de rejoindre la campagne et contribuer chacun à son niveau à faire baisser la violence dans nos communautés.

Au cours de cette cérémonie de lancement, trois lauréats ont été récompensés pour avoir proposés les meilleurs slogans sur la lutte contre les armes légères et de petit calibre.

Lors des célébrations du cinquantenaire de l’Union Africaine, il y a sept ans, les dirigeants du continent avaient promis de  »mettre un terme à toutes les guerres en Afrique d’ici à 2020″.

Dans la même catégorie