AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

LANCEMENT DE LA 6E ÉDITION DU FESTIVAL MONDIAL DU FILM SUR LA MIGRATION, VENDREDI


  15 Novembre      35        Arts & Cultures (1902), Cinéma (221),

   

Dakar, 15 nov (APS) – La sixième édition du Festival mondial du film sur la migration sera lancée, vendredi, à Dakar avec en ouverture le film ’’La forêt de Djibril’’ des réalisateurs Kristoff Leue et Saydou Kalaga du Burkina Faso, ont annoncé les organisateurs.

La projection est prévue à partir de 18 heures à l’espace Trames, ont-ils indiqué lors d’une conférence de presse organisée, lundi, à la Maison de la presse, à Dakar.

Cette édition spéciale 2021 du festival mondial du film sur la migration se déroulera simultanément dans 13 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre du 20 novembre au 18 décembre.

Il s’agit du Burkina Faso, du Cameroun, de la Gambie, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Libéria, du Mali, du Nigeria, de la République Centrafricaine, du Sénégal, Sierra Leone et du Tchad.

Au Sénégal, les projections suivies de débat auront lieu à Yakhar, à Thiaroye sur mer, à Thiès (du 26 au 28 novembre), à Tambacounda (du 3 au 5 décembre) et à Ziguinchor (du 10 au 12 décembre).

’’160 films ont été reçus à travers le monde, 20 seront en compétition officielle et traitent de la migration et des questions similaires. Les projections se feront dans les universités, les écoles, les salles de cinéma, en plein air et dans les villages les plus reculés’’, selon Badara Fall de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Trois films sénégalais font parties de la sélection : ’’La quête, voyage au bout du réel’’ (2019), un film d’animation réalisé par Piniang et le documentaire ’’La maison bleue’’ du cinéaste sénégalo-mauritanien Hamedine Kane.

Le festival mondial du film sur la migration créé en 2016 à Genève (Suisse) est, selon Amanda Nero de l’OIM, ’’un espace de dialogue sur la question de la migration’’.

’’Le festival vise à ouvrir la voie à un débat plus large sur l’un des plus grands phénomènes de notre époque. Grâce au Festival mondial sur la migration, l’OIM et ses partenaires ont mobilisé des publics mondiaux, favorisé des débats constructifs et des conversations engageantes sur les questions liées à la migration’’, a t-elle expliqué.

Elle a ajouté que ’’le Festival est une avenue créative et innovante qui permet de normaliser les discussions sur la migration par le biais de la narration’’.

Selon elle, ’’les films peuvent informer, inspirer, transformer et promouvoir l’inclusion’’

Deux jurys internationaux ont été mis en place pour apprécier les films en compétition.

Le jury court métrage est présidé par le professeur Ibrahima Thioub historien et ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec comme membres la réalisatrice Appoline Traoré (Burkina Faso) et la journaliste Issabelle Coyssi (Bénin).

Le jury long métrage est présidé par la réalisatrice Rahmatou Keita (Niger) avec comme membres Sylvestre Amoussou (Bénin) et Clément Onokhua (Nigéria).

Dans la même catégorie