MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze MAP Rwanda : M. Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994 MAP CIEA à Dakar : appel pour la mise en place des conditions d’une stabilité politique, institutionnelle, et sécuritaire en Afrique AIP Côte d’Ivoire/ La FIRAPE s’implante dans le Worodougou AIP Côte d’Ivoire/ Une randonnée pédestre pour tonifier la santé des populations de Séguéla AIP Côte d’Ivoire/ Des travaux de déguerpissement des artères de N’Douci

Lancement du Festival de gastronomie et de la musique (FEGAMY) à Yamoussoukro pour la recherche d’un label culinaire ivoirien.


Abidjan, 10 mai (AIP) – La ville de Yamoussoukro connaîtra son premier Festival de gastronomie et de la musique (FEGAMY) au mois d’août.
L’objectif est de valoriser la culture de la Côte d’Ivoire à travers sa gastronomie et d’arriver à faire de l’art culinaire ivoirien un label, a annoncé le président de l’Ivoirienne de culture d’événementiel et de sport (ICES), structure initiatrice du FEGAMY, André Sholmès Yao N’Dri, vendredi lors d’une rencontre avec la presse.

« Notre objectif, c’est d’intégrer le FEGAMY dans la sphère des grands événements africains et mondiaux, de faire de Yamoussoukro une ville culturelle et touristique et surtout d’obtenir une marque délivrée qui garantit la qualité de nos cuisines, d’amener la gastronomie ivoirienne à être étoilée et classée au patrimoine de l’UNESCO », a confié le commissaire général.

Il a précisé que la première édition du FEGAMY se tiendra du 07 au 09 août, autour du thème « Tradition et créativité ».

M. Yao N’Dri a fait savoir que le FEGAMY qui se veut un événement culturel d’envergure nationale et internationale, est organisé en partenariat avec l’Alliance franco-ivoirienne, l’ambassade de France, les chaînes de télévision TV5, France 24, la Radio RFI, l’Unesco, la presse nationale, la mairie de Yamoussoukro et le conseil régional du Bélier.

« C’est un rendez-vous qui compte accueillir durant trois jours dans la capitale politique ivoirienne dix mille festivaliers, avec la France comme invitée spéciale de FEGAMY 2015 », a fait savoir le président de l’ICES.

« Cette fête constituera un événement convivial et généreux pendant lequel le grand public, les artistes musiciens, les chanteurs, les grands chefs cuisiniers de la Côte d’Ivoire et d’ailleurs, les amateurs et maîtres de cuisine, les professionnels de boisson et de musique, de même que la grande variété des prestataires du domaine de la gastronomie intervenant en amont en aval se rencontreront », a annoncé André Sholmès Yao.

Le Festival gastronomique prendra ses quartiers à l’esplanade de la mairie et à la place Jean-Paul II de Yamoussoukro. Il se propose de faire découvrir au public à travers un concours culinaire, une autre facette des richesses gastronomiques de la Côte d’Ivoire.

Il consistera à susciter chez les professionnels de l’art culinaire d’autres manières d’explorer le riche patrimoine ivoirien, de valoriser et de transformer la grande variété de denrées alimentaires dont regorge la Côte d’Ivoire à travers de nouvelles techniques de préparation.

« Il s’agira pour les tops chefs et amateurs de faire montre d’une grande créativité et de proposer de nouvelles recettes, quelque chose qu’on n’a pas l’habitude de manger avec nos matières premières et de démontrer que la gastronomie se renouvelle », a souligné le commissaire général du Festival de gastronomie et de musique de Yamoussoukro.

Le FEGAMY, c’est aussi un brassage des Ivoiriens avec les peuples de différentes nations à travers des échanges dans les domaines de la gastronomie. Ce sera l’occasion de valoriser et de promouvoir les inventeurs et créateurs, en suscitant leur esprit d’innovation et de motiver particulièrement les jeunes pour les métiers afférents à l’art culinaire.

« Parallèlement, le FEGAMY valorisera les danses et sons musicaux dont la Côte d’Ivoire est riche en établissant une passerelle entre les sons folkloriques traditionnels et la musique moderne, c’est-à-dire transformer les mélodies traditionnelles en musiques modernes », a ajouté le président de l’ICES.

Selon André Yao, cette harmonie permettra de créer une synergie entre les différentes nations, de renforcer les relations entre les acteurs du secteur de la musique et de la gastronomie à travers une plateforme d’échange et de partage des goûts et des expériences.

L’édition 2015 du FEGAMY sera ponctuée des séances de dégustations pour faire apprécier les spécialités ivoiriennes, d’expositions et de la vente de mets, d’une foire des produits alimentaires et musicaux et d’un spectacle de groupes folkloriques. « Un concert géant sera organisé et un banquet sera dédié aux acteurs et partenaires du FEGAMY au cours duquel des personnalités africaines de la gastronomie et de la musique recevront des distinctions », a promis le président de l’ICES.

Cette première édition de FEGAMY verra surtout la formation des restaurateurs ivoiriens par les grands chefs français sur le savoir-faire culinaire notamment en matière d’hygiène.

Deux conférences sur la musique et la gastronomie seront également organisées à l’occasion de FEGAMY 2015 qui connaîtra des actions sociales en vue de la réhabilitation d’une école, d’un orphelinat, d’un centre de santé, la création de cantines et de bibliothèques scolaires.
(AIP)
nam/cmas

Dans la même catégorie