LINA Seven Nimba Administrative Districts Get SCIDA-Liberia COVID-19, SGBV Prevention Training LINA Liberian Police Restores Calm At Guinean Embassy Near Monrovia LINA ‘Gov’t Not In The Business Of Taking People’s Lives’ – Information Minister Inforpress Le ministère de l’Éducation lance des projets «importants» pour les jeunes et les femmes à Praia Inforpress President of INE recognises the need for in-depth reflection on the process of production and dissemination of official statistics AIP Côte d’Ivoire – AIP /Le candidat KKB veut faire la promotion de la méritocratie AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le commandant supérieur de la gendarmerie appelle à la retenue et au calme à Dabou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une consultation bucco-dentaire gratuite en faveur des enfants d’Oumé Infopress Les prix des produits importés ont diminué de 0,9% en septembre Inforpress L’UE est déterminée à poursuivre ses partenariats avec le Cabo Verde pour faire face aux effets de la pandémie de Covid-19

LANCEMENT DU PROJET DE REBOISEMENT ET DE RESTAURATION DU PAYSAGE FORESTIER DEGRADE DU TOGO A AFAGNAN


  18 Septembre      20        Environnement/Eaux/Forêts (2161),

   

Afagnan, 18 sept. (ATOP) – Le projet de reboisement et de restauration du paysage forestier dégradé du Togo a été lancé, le jeudi 17 septembre à Afagnan, chef-lieu de la préfecture du Bas-Mono.
Initié par le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature, ce projet se situe dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) en son axe 3. Il vise à restaurer 1.400.000 hectares de paysages déboisés et dégradés sur tout le territoire national d’ici 2030 à travers la mise en place des aménagements participatifs orientés vers l’entreprenariat vert. Pour cette année, il est prévu la restauration de 35.000 hectares de forêts dont 10.000 ha de nouvelles plantations, 5.000 ha d’agro-forêts et 20.000 ha d’enrichissement.
Dans la préfecture du Bas-Mono, 7 hectares seront reboisés cette année à travers des opérations de mise en terre des plants de diverses essences. Il est retenu pour la circonstance, des plants de khaya senegalensis, de senna siaméa, de néré (parkia biglobosa), de terminalia superba, d’eucalyptus, de teck et autres espèces.
La cérémonie de lancement a été marquée par la mise en terre d’environ 2500 jeunes d’eucalyptus sur une réserve administrative de 2 hectares sur la route d’Attitogon. Cette opération s’est déroulée sous la supervision du directeur préfectoral de l’Environnement du Bas-Mono, Capitaine Alinon Agbéko.
Le coup d’envoi a été donné par le directeur régional de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature-Maritime, Nambiema Abouboulaye. Celui-ci a expliqué à l’assistance le contexte et le bien-fondé du projet qui, selon lui, vise à concrétiser la politique du gouvernement en vue de l’atteinte des objectifs en matière de couverture forestière. Il a signifié que c’est un projet innovant qui se met en œuvre dans toutes les préfectures suite aux besoins exprimés dans chaque localité. M. Nambiema a précisé que dans la région Maritime, une centaine d’hectares sont prévues pour être reboisés.
Le secrétaire général de la préfecture du Bas-Mono, Edoh Komlanvi a salué l’initiative, puis exprimé sa gratitude au gouvernement pour ses actions de lutte contre le réchauffement climatique et les problèmes environnementaux. Il a exhorté ses administrés à s’approprier le projet en vue d’œuvrer pour sa réussite.
Le maire de Bas-Mono 1, Djogbessi Anani Victor a insisté sur l’entretien des plants mis en terre. Il a pour cela, annoncé la mise en place des équipes pour sarcler sous les plants et les arroser afin de créer de petites-forêts pour le bien-être des populations.

Dans la même catégorie