AIP Côte d’Ivoire/ La direction des Eaux et Forêts de M’Bahiakro dotée d’un véhicule d’intervention AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger

Lancement d’un projet THIMO à Sinfra


  7 Décembre      31        Société (44396),

   

Abidjan, 07 déc (AIP)- Les travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) ont été lancés, mardi, à Sinfra(Centre-Ouest, région de la Marahoué) par l’antenne régionale de l’Agence emploi jeunes (AEJ) de Gagnoa, en collaboration avec la mairie et  la direction départementale de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, et sous la présidence du préfet de Sinfra, Lancina Fofana.

Le directeur départemental de la Promotion de la jeunesse, Yao Richard, a présenté le projet THIMO 2017 comme « un sujet d’importance capitale pour les autorités », parce qu’il s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale en matière d’emplois.

La cheffe d’antenne AEJ de Gagnoa, Camara Aïssata, a encouragé les jeunes retenus à persévérer dans l’effort durant les deux mois que va durer le projet et à tourner le dos à la tricherie et à l’appât du gain facile.

Elle a également précisé que les bénéficiaires ont été sélectionnés par tirage au sort et qu’ils percevront une rémunération de 55 000 FCFA chacun sur les deux mois. La mairie est chargée du suivi et de l’évaluation du projet sur le terrain.

gnj/amak/kp

Dans la même catégorie