ATOP LE MINISTRE MIJIYAWA LANCE UN APPEL A LA MOBILISATION GENERALE ATOP PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE 2021-2023 : UN DEBAT D’ORIENTATION AU PARLEMENT ATOP LE CONCOURS « PRIX TOGOLAIS DE LA QUALITE » LANCE AGP Gabon: La 157ème réunion des gouverneurs de l’OPEP statue sur le programme d’activités 2021 AIP Côte d’Ivoire- AIP/ La police de Bonon sensibilise les élèves à la non-violence AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La chefferie traditionnelle du Zanzan pour une élection présidentielle apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP /Présidentielle 2020 : les chefs traditionnels de Tiassalé mis en mission de sensibilisation pour un scrutin apaisé AGP Gabon/ Koulamoutou: Le proviseur du lycée de l’Alliance chrétienne sollicite le soutien des bonnes volontés AGP Gabon: Lancement officiel des activités du CNEE à Koulamoutou AGP Football/Forfait en Coupe de la Caf: le Gabon risque gros

LANCEMENT, MERCREDI, D’UNE SÉRIE DE RENCONTRES SUR LA PAIX ET L’‘’EXTRÉMISME VIOLENT‘’


  21 Septembre      4        Securité (1658),

   

Dakar, 20 sept (APS) – Timbuktu Institute, un centre de recherche sur l’extrémisme violent, et l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal vont organiser l’édition inaugurale d’une série de rencontres dénommées ‘’Conversations sur la paix et contre l’extrémisme violent’’, mercredi à 15 h 30.

Il s’agit d’‘’une série de dialogues en ligne et de débats entre jeunes, sur les problématiques de paix et de cohésion sociale’’, explique le centre de recherche dans un communiqué parvenu à l’APS.

La rencontre portera sur le thème ‘’jeunes contre l’extrémisme violent : comment construire la résilience ?’’.

Le ministère sénégalais de l’Education nationale sera représenté à cette rencontre virtuelle, à laquelle vont participer la députée Marième Soda Ndiaye et des jeunes leaders.

Ndèye Marie Thiam, la présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance, Cheikh Mouhammed Fadel Aïdara, guide religieux, Bécaye Bayo, président du Conseil de la jeunesse de Ziguinchor (sud) et enseignant, et Marie-Noëlle Rita Kayoungha, la présidente d’une association de jeunes catholiques de Goudomp (sud) y prendront également part.

‘’Plus de 100 jeunes (…) de la Casamance’’ vont participer à la rencontre dont ‘’l’objectif (…) est d’impulser une dynamique d’anticipation’’ en vue du ‘’renforcement de la résilience dans notre pays, face à la montée de l’extrémisme violent dans le Sahel’’, explique le communiqué.

Dans la même catégorie