GNA Dr Chambas calls on Ghanaians to deepen democracy GNA Clergy rallies support for EC to ensure peaceful elections GNA Kotoko gear up for Champions League clash against Nouadhibou FC GNA Let’s all support the EC to deliver credible elections – Ya-Na MAP Cinq jours de deuil en Afrique du Sud en hommage aux victimes de féminicides MAP Burkina/Présidentielle: Roch Kaboré en avance (résultats partiels) MAP Le Maroc appelle à l’Union africaine au respect de la légalité et l’impératif du développement de l’Afrique ACP Plaidoyer pour la mise en place du Conseil national des interprètes en langue des signes congolais ACP Marie Tumba Nzeza reçoit les copies figurées des lettres de créance de la nouvelle ambassadrice d’Éthiopie en RDC ACP Remise du matériel de bureau à la commission des droits de l’homme de l’Assemblée nationale

LANCEMENT PROCHAIN DU PROJET D’ADAPTATION AUX EFFETS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES


  10 Novembre      6        Environnement/Eaux/Forêts (2259),

   

Brazzaville, 10 Novembre (ACI)- Un projet d’adaptation aux effets des changements climatiques sera mis en place dans les prochains jours dans les départements de la Likouala, de la Sangha et de la Bouenza, a annoncé le 9 novembre dernier à Brazzaville, le représentant du Programme alimentaire mondial au Congo(Pam), M. Jean-Martin Bauer.

Ce projet d’une durée de 5 ans qui s’effectue avec la collaboration du ministère du Tourisme et de l’environnement, sera mis en œuvre à partir de la fin de cette année et du début 2021, a précisé M. Bauer au cours d’une conférence de presse.

Il va permettre de diversifier l’économie dans ces départements en améliorant la productivité pour éviter les conséquences sur le plan social et de la sécurité alimentaire, a-t-il souligné.

Pour le représentant de l’institution onusienne, la Likouala mérite une réflexion et des investissements spécifiques en raison de sa situation géographique caractérisée par son éloignement et son enclavement.

Ce département dispose des opportunités économiques par rapport au reste du pays. «La question d’accès à l’eau potable ainsi que celle de la mise en place des structures sanitaires et éducatives est aussi importante. C’est une problématique très globale», a-t-il fait savoir.

Dans la même catégorie