LINA Judiciary Denies Newspaper Report On Weah’s Salary Cut LINA Grand Bassa ‘Highest’ Revenue Contributor in FY 2nd Q, says LRA LINA Education Minister, Two Deputies Confirmed by Senate APS La 3e édition de la NBA Africa game à Johannesburg en hommage à Mandela MAP Côte d’Ivoire : Deux morts dans des heurts entre gendarmes et civils dans l’ouest du pays (ministère) LINA PUL Condemns Growing Hostilities Against Media At Legislature LINA Sen. Wesseh Vows To Remain ‘Strong Advocate’ for Youths LINA Pres. Weah Sets Up 9-Man C’ttee To Review Concession Agreements APS Trois mille Asp ont trouvé des « emplois durables » (DG) APS Le président de la Fifa dit être fan de Youssou Ndour

L’ancien ministre Jean Jacques Béchio est décédé


  13 Février      10        Divers (1912),

   

Abidjan, 13 fév (AIP) – L’ancien ministre de la Fonction publique d’Houphouët-Boigny, Jean Jacques Béchio est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, a appris l’AIP.

Ministre à 34 ans, militant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) puis du Rassemblement des républicains (RDR), c’est aux côtés de l’ex-président Laurent Gbagbo (2002-2011) dont il s’était rapproché que Jean Jacques Béchio, sera arrêté et emprisonné à l’issue de la post-électorale qu’à traversée la Côte d’Ivoire.

Libéré sous condition le 20 décembre 2012 après 20 mois passés en prison, l’homme avait pris quelques distances avec la scène politique après l’élection présidentielle de 2015.

Né le 22 Août 1949, à Grand-Bassam, Jean Jacques Béchio obtient son baccalauréat au lycée classique d’Abidjan. Diplômé en droit de l’université d’Abidjan et de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), il choisit, après ses études la filière diplomatie et relations internationales et se spécialise sur le Proche et Moyen Orient, région où il prendra son premier poste en qualité de Premier conseiller d’ambassade à Téhéran jusqu’au renversement du régime du Chah.

Il sera ensuite basé au Pakistan, jusqu’à son retour en Côte d’Ivoire à la fin des années 1970, où il occupera divers postes (conseiller technique du ministre des affaires étrangères, chef de cabinet du ministre de la fonction publique, et Secrétaire général chargé de la reforme administrative).

En 1990, il sort du Gouvernement et est nommé ambassadeur de Côte d’Ivoire au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, où il aura à présider le Conseil de Sécurité lors des résolutions contre l’Irak, prélude à la Première Guerre du Golf. Après trois ans, il revient à Abidjan et prend les fonctions de Conseiller spécial auprès du Premier Ministre Alassane Ouattara jusqu’à la démission de ce dernier à la mort de Félix Houphouët-Boigny.

Selon des sources concordantes, M. Béchio était malade depuis un moment.

Jean-Jacques Béchio était divorcé et père de quatre enfants, a-t-on appris.

(AIP)

akn/fmo

Dans la même catégorie