APS UGB : la Coordination des étudiants lève son mot d’ordre de grève (communiqué) APS Keur Massar: Issakha Diop demande l’accélération du rythme d’exécution des ouvrages contre les inondations AIP Modou Diagne Fada juge « extrêmement infime » la quantité de 373 tonnes d’arachides à Louga AIP Le programme des filets sociaux va s’étendre à 100.000 nouveaux ménages APS Omar Pène anime une conférence sur le climat à la Sorbonne, samedi AIP Bientôt un festival culturel pour le District des Lacs APS Le complexe sportif Mohamed IV, un bijou à la pointe de la modernité AIB Burkina/Education : La CEB Fada N’Gourma n°1 tient son premier conseil de l’année 2023. AIB FESPACO 2023 : Installation du comité national d’organisation fort d’une soixantaine de membres AIB Coopération : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le président Traoré

L’application de ‘‘Yango’’ en cours de règlementation


  22 Septembre      79        Technologie (778), transport (374),

   

Brazzaville, 22 sept (ACI) – Le directeur de cabinet du ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, M. Delphin Louembe, a mis en place un comité de travail pour réfléchir sur les textes règlementaires régissant ‘‘Yango’’, une application de commande de service de taxi, indique un communiqué de presse parvenu à l’Aci.

Mis en place le 15 septembre dernier à Brazzaville, ce comité regroupe les techniciens  dudit ministère, de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce), et de la société ‘’Yango’’.  Il a pour but d’accélérer le processus administratif afin qu’elle commence de façon officielle ses activités dans les prochains jours.

Au cours de cette réunion qui fait suite à l’interdiction des activités de cette société par manque d’agrément,  M. Louembe a informé les participants que le ministère en charge des transports ne s’oppose pas aux activités de cette société de transport. Cependant, un accompagnement lui sera nécessaire sur ce nouveau contexte moderne vers le numérique en matière de transports en République du Congo, a-t-il ajouté.

A cette occasion, l’ambassadeur de la Russie au Congo, M. Gueorguy Tchepik, s’est dit prêt à apporter son expertise pour changer l’image des transports et moderniser cette activité au Congo. De même, il va contribuer à la rédaction des textes intégrant de ce nouveau système de transport urbain dans le pays.

Peu avant la mise en place, le président directeur général de la société ‘‘ Yango’’, M. Roman Karlash, a présenté sa structure qui est un service de transport urbain avec conducteur, via une application permettant aux usagers d’arriver à leur destination en toute sécurité et à un prix abordable. Tout citoyen peut télécharger cette application dans son téléphone pour bénéficier de ses services, a-t-il dit.

La société  ‘‘Yango’’ se base  sur trois principes, à savoir la sécurité des voyageurs, le paiement obligatoire des impôts par ses partenaires ainsi que la modernisation et le renouvellement obligatoire du parc automobile de ses partenaires.

«Pour son fonctionnement et  n’ayant pas de parc automobile au Congo, la société va travailler avec des partenaires ou les sociétés ayant des parcs automobiles dans le domaine des transports en commun. Elle va mettre à leur disposition le logiciel aux technologies intelligentes pour la cartographie, le routage, la navigation et le système de distribution des commandes», a-t-il expliqué.

La société ‘‘Yango’’ est implantée dans 22 pays à travers le monde dont huit en Afrique. A Brazzaville,  elle a débuté ses activités  le 17 août dernier, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie