AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

l’APS planche sur les mutations attendues face à la percée des réseaux sociaux


  4 Mai      34        Médias (3196), Téchnologie (882),

   

Gandon (Saint-Louis), 4 mai 2018 – (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) a entamé, vendredi à Saint-Louis, un séminaire de formation sur les mutations du journalisme face aux réseaux sociaux et sur les lois te réglements régissant les élections au Sénégal.
La rencontre de deux jours, axée sur le thème : « Mutations de l’APS face aux réseaux sociaux et couverture de l’élection présidentielle de 2019 » est organisée par l’Agence en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (FKA).

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur général de l’APS, Thierno Birahim Fall, de la représentante de la fondation Konrad Adenauer (FKA), Üte Boncande, de l’adjointe au maire de Gandon, Aïda Mbaye Dieng.
L’élue de la commune de Saint-Louis s’est, au nom de sa collectivité territoriale et de celle de Gandon, réjouie de la tenue de ce séminaire dans la région nord avant de souligner « l’importance des réseaux sociaux et de la presse en ligne dans l’écosystème médiatique sénégalais ».

« Force est de constater qu’avec les réseaux sociaux et la presse en ligne, les informations vont très vite mais parfois manquent de fiabilité », a déclaré Aïda Mbaye Dieng.

« Les médias sociaux sont un autre défi (….) », a rappelé la représentante de la fondation Konrad Adenauer (FKA), Üte Boncande, évoquant la question de la vérification des informations véhiculées sur ces plateformes.

L’APS étant « l’une des meilleures agences de presse au niveau de l’Afrique Francophone et de l’Afrique en général », il est important pour ses agents « de se mettre à niveau, de s’informer sur tout ce qui fonctionne dans le monde digital pour être encore meilleurs et toujours en tête, (…) » a-t-elle fait noter.

Le défi majeur pour l’Agence de presse dans un contexte de digitalisation est de « revoir sa plateforme et l’adapter à l’évolution technologique et saisir les meilleuses opportunités offertes par ses nouvelles technologies pour une information de qualité », a indiqué le DG de l’APS, Thierno Birahim Fall.

« L’APS a une tradition en terme de qualité et de fiabilité de l’information (…) Il lui reste à relever le défi du numérique », a-t-il estimé.

Pendant deux jours, les journalistes échangeront, sous la conduite de l’enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger, Mamadou Diouma Diallo, sur les mutations attendues d’une agence face à la percée des réseaux sociaux.

Ils bénéficieront des éclairages du directeur de la Formation et de la Communication, Bernard Casimir Cissé, de la direction générale des élections (DGE), sur les lois et réglements qui régissent les élections électorales au Sénégal.

Les techniques d’écriture journalistiques et de couverture médiatique d’une campagne électorale seront également au menu de cette rencontre annuelle des agents de l’APS avec l’accompagnement de la Fondation Konrad Adenauer.

AMN/AFD/OID/PON

Dans la même catégorie