ANG Progrès importants réalisés dans le processus d’intégration à la faveur de la ZLECAF (UA et UE) AGP Gabon : Inauguration de l’agence de la SEEG de la Cité Damas AGP Gabon : Vers une reprise du Championnat national de football APS MACKY SALL : « JE SUIS UN EXEMPLE VIVANT DE LA CAPACITÉ D’ADOPTION DU SINE » AGP Gabon : le Premier ministre le cap du nouveau Gouvernement APS BERNARD CASIMIR CISSÉ : « IL N’Y A QU’UN SEUL FICHIER, MAIS QUI DISPOSE DE DEUX COMPARTIMENTS » APS LES TRAVAUX DE BITUMAGE DE LA ROUTE KEUR MARTIN-WAHAL DIAM LANCÉS Inforpress Sal: Empregadas domésticas consideram-se mais valorizadas mas queixam-se da situação de vulnerabilidade

L’aptitude de donner la vie et de la protéger constitue l’épanouissement pour toute femme


  15 Décembre      40        Livres (272),

   

Kinshasa ,15 Déc. 2016(ACP)- L’aptitude de donner une  vie et de la protéger constitue un épanouissement pour toute femme, écrit  Mme Eliane  Manyonga Kazadi dans son livre intitulé : « Femme, là où est ta conscience, là est ton bonheur » dont la première édition a paru en 2007 à Kinshasa.

Dans cet ouvrage de 46 pages, regroupé en deux parties et préfacé par le professeur Fernand Willy Tshipamba, Mme Manyonga soutient que cette aptitude sert à l’application de la vraie maternité à l’égard de chacun et de tous.

Selon elle, « la maternité n’est pas à réduire au simple fait de porter dans son sein, neuf mois durant un enfant, et de le mettre au monde. Elle  englobe cet aspect mais aussi et surtout la protection de la vie ». « Être mère, soutient-elle, nous engage et nous  rend responsable par rapport à toute personne créée à l’image de Dieu, nonobstant l’âge, le sexe, la race, le comportement et le tempérament »,  a expliqué Mme Manyonga.

Sociologue de formation, l’auteur de ce livre différencie ce concept de maternité dans ces diverses facettes entre autres  celle  hors foyer, en  famille,  en rapport Homme- Femme, en société et à l’Eglise.

En ressortissant ces différents aspects, elle met en évidence le comportement que doit tenir la femme dans son milieu de vie par rapport aux exigences de la société.

Mme  Manyonga aborde avec beaucoup de pertinence le sujet du bonheur, en général, qui dépend de la manière dont sa propre nature originale est mise en valeur.

Cet ouvrage, qui parle du bonheur, en particulier, de la femme selon la volonté divine, est une révélation sous forme d’un message à son intention reçu au cours de la nuit du 13 décembre 1998, rappelle- t- on.

Kayu/May

Dans la même catégorie