APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

L’architecte Youssef Lahkim remporte le concours pour la réalisation à Tanger de la première Maison de l’Architecture en Afrique et dans le monde arabe


Rabat, 12 mai 2015 (MAP) – L’architecte Youssef Lahkim a remporté le concours pour la réalisation à Tanger de la première Maison de l’Architecture en Afrique et dans le monde arabe (MAAT).

M. Lahkim a été désigné parmi 55 architectes ayant participé à la phase finale de ce concours d’architecture lancé en décembre dernier par des groupes immobiliers marocains et dont les résultats ont été proclamés lundi à Casablanca.

La Maison de l’Architecture en Afrique, qui sera construite au sein du projet Malabata Hills à Tanger, a pour ambition d’être un acteur pour la diffusion de la culture architecturale et urbaine à destination du grand public et un lieu d’éducation architecturale et urbaine aussi bien pour les maitres d’ouvrage que pour les élèves et étudiants.

Selon Rachid Ibrahimi Andaloussi, membre du jury, ce concours revêt une importance particulière du fait qu’il tend à valoriser les potentialités urbanistiques du Royaume et à mettre en exergue le rôle de l’architecte dans la préservation du patrimoine culturel et urbanistique du pays.

Et d’ajouter que le Maroc dispose d’atouts culturels et civilisationnels qui font de lui un modèle unique en son genre, appelant les acteurs culturels et les institutions publiques à protéger ce patrimoine immatériel en tant que vecteur pour le développement durable.

Il a mis l’accent sur le projet de la maison de l’architecture qui constituera un lieu culturel de mise en débat de la fabrication de la ville, un lieu de promotion du plaisir et du désir d’architecture, un lieu de partage du sensible entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre et un lieu de croisement entre l’architecture et les autres champs artistiques.

Pour sa part, le président de Conseil régional de l’Ordre des architectes de Tanger, Abdelhak Ibrihimi a estimé que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet culturel avant-gardiste qui accompagne le progrès et le développement que connait la ville du Détroit aux niveaux économique, social et culturel, soulignant que le choix d’ériger une Maison de l’Architecture à Tanger s’avère pertinent dans la conjoncture actuelle.

Selon lui, la vocation de la maison de l’architecture est de rassembler les divers publics intéressés par l’art de vivre dans un lieu riche de rencontres, de débats, d’expositions sur l’architecture tout en sortant l’architecture du cadre réservé aux professionnels pour la rendre accessible au grand public.

Au-delà de l’idée d’inventer simplement un projet qui parle d’architecture, il s’agit aussi de participer à la construction de l’identité culturelle contemporaine de la ville du détroit et par conséquent, celle du Royaume, a-t-il enchainé.

JR—BR
BZ.

Dans la même catégorie