STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

L’ARPCE interpelle MTN pour l’interruption de son signal


  18 Mars      35        Economie (24303), Téchnologie (957),

   

Brazzaville, 18 mars 2017 (ACI) – L’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) a interpelé le 16 mars à Brazzaville la société de téléphonie  mobile MTN Congo pour avoir interrompu la fourniture du réseau auprès de ses abonnés.

Cette interpellation de L’ARPCE fait suite à la coupure du signal de  du  MTN Congo  le  15, mars  dernier, précisément entre  16 heures jusqu’à 18 heures 30 minutes. De ce fait, l’agence de régulation  lui demandé sous huitaine un « rapport exhaustif » pour expliquer ce  désagrément.

L’ARPCE a rappelé dans un communiqué publié à cet effet, que cette société de téléphonie mobile devrait tenir ses engagements, à savoir principalement celui de fournir la continuité des services, comme précisé dans son cahier de charges.

Dans ce communiqué signé par le directeur général de l’ARPCE  M. Yves Castanou, le régulateur a estimé « qu’un tel manquement ne saurait être accepté. C’est pourquoi,  l’ARPCE a exigé à l’opérateur de téléphonie mobile de fournir dans un bref délai, un rapport exhaustif pour expliquer ce qui s’est passé ».

Le directeur  de l’ARPCE  a également sommé  instamment à MTN Congo d’évoquer les mesures qui ont été prises pendant cette période d’ « arrêt total » de fourniture de services, pour éviter de tels incidents.

MTN Congo ne s’est par ailleurs pas encore exprimé sur cet incident. Lors des récents désagréments, notamment à propos du bug de serveur rechargeant les cartes de crédit, la direction commerciale et marketing de la société avait fourni des explications aux abonnés. Malgré les difficultés courantes, les services ont totalement repris.

En 2014 et en 2015, MTN Congo avait fait l’objet d’une sanction par les autorités pour la mauvaise qualité des services. Cette pénalité avait coûté près de 1% du chiffre d’affaires de l’opérateur estimé à quelque 100 milliards de francs CFA, en termes d’amende, rappelle-t-on. (ACI)

Dans la même catégorie