AGP Ouverture de la 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre à Libreville AGP Coupe de la Ligue LINAFP : 6 clubs de D1 et 10 de D2 pour débuter Le Gabon présent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union africaine (UA) au processus politique de l’ONU sur le différend régional au sujet du Sahara ACP Entretiens entre le Président Félix Tshisekedi et ses homologues du Rwanda, du Togo et de l’Ethiopie ACP Les entrepreneurs congolais apportent leur soutien au Président Félix Tshisekedi ACP Echange sur les enjeux de l’intégration des réfugiés dans les communautés d’accueil LACS/PROMOTION ET SAUVEGARDE DE LA CULTURE GUIN : DES COMPETITIONS INTER-ECOLES DE DANSES TRADITIONNELLES ET D’ART CULINAIRE ORGANISEES ATOP ORIENTATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE DES ELEVES :  LA JCI-TOGO ET JCI-ANEHO SOLIDARITE ONT ECHANGE AVEC  LES ELEVES DU CSPP D’ANEHO ATOP JOURNEE INTERNATIONALE DES VICTIMES DE L’ESCLAVAGE: LES JOURNALISTES EDIFIES SUR CETTE PRATIQUE INHUMAINE ANP Reconstitution des ressources du fonds mondial au centre d’un entretien du 1er ministre avec des députés UE

L’ARPCE interpelle MTN pour l’interruption de son signal


  18 Mars      30        Economie (22929), Téchnologie (909),

   

Brazzaville, 18 mars 2017 (ACI) – L’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) a interpelé le 16 mars à Brazzaville la société de téléphonie  mobile MTN Congo pour avoir interrompu la fourniture du réseau auprès de ses abonnés.

Cette interpellation de L’ARPCE fait suite à la coupure du signal de  du  MTN Congo  le  15, mars  dernier, précisément entre  16 heures jusqu’à 18 heures 30 minutes. De ce fait, l’agence de régulation  lui demandé sous huitaine un « rapport exhaustif » pour expliquer ce  désagrément.

L’ARPCE a rappelé dans un communiqué publié à cet effet, que cette société de téléphonie mobile devrait tenir ses engagements, à savoir principalement celui de fournir la continuité des services, comme précisé dans son cahier de charges.

Dans ce communiqué signé par le directeur général de l’ARPCE  M. Yves Castanou, le régulateur a estimé « qu’un tel manquement ne saurait être accepté. C’est pourquoi,  l’ARPCE a exigé à l’opérateur de téléphonie mobile de fournir dans un bref délai, un rapport exhaustif pour expliquer ce qui s’est passé ».

Le directeur  de l’ARPCE  a également sommé  instamment à MTN Congo d’évoquer les mesures qui ont été prises pendant cette période d’ « arrêt total » de fourniture de services, pour éviter de tels incidents.

MTN Congo ne s’est par ailleurs pas encore exprimé sur cet incident. Lors des récents désagréments, notamment à propos du bug de serveur rechargeant les cartes de crédit, la direction commerciale et marketing de la société avait fourni des explications aux abonnés. Malgré les difficultés courantes, les services ont totalement repris.

En 2014 et en 2015, MTN Congo avait fait l’objet d’une sanction par les autorités pour la mauvaise qualité des services. Cette pénalité avait coûté près de 1% du chiffre d’affaires de l’opérateur estimé à quelque 100 milliards de francs CFA, en termes d’amende, rappelle-t-on. (ACI)

Dans la même catégorie